Julian Alaphilippe a brillé sur cette 106e édition du Tour de France. Mais le Français Romain Bardet, qui a fini loin au classement général (15e), s'est aussi distingué lors de la compétition. Il a remporté le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur. "Ce Tour était très difficile, et ce maillot est une belle consolation", a-t-il déclaré à l'issue de la 20e étape, rapporte L'EquipeCe titre de meilleur grimpeur, décerné sur le podium des Champs-Elysées, lui permet d'empocher la somme de 25 000 euros.

Au classement final pour le maillot à pois rouges, il comptabilise 86 points et devance le Colombien Egan Bernal (78 points), vainqueur du Tour de France 2019. Mais au-delà des gains décrochés en bout de course, Romain Bardet a aussi récolté des primes lors de plusieurs étapes du Tour de France. D'une part, grâce à son classement dans les 20 premiers sur la ligne d'arrivée de quatre étapes. D'autre part, grâce à ses performances en montagne et lors de l'ascension de différents cols, dans les Pyrénées puis les Alpes, lors des 15e et 18e étapes. Voici le détail par étape des primes que le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale a perçues :  

  • 3e étape : 300 euros pour sa 16e place sur la ligne d'arrivée ;
  • 10e étape : 300 euros pour sa 20e position à l'arrivée ;
  • 15e étape : 300 euros pour sa 18e place au classement d'étape, auxquels s'ajoutent 650 euros pour avoir franchi en tête le col de Port de Lers (1 517 m, 1ère catégorie) et 150 euros pour avoir passé en troisième position le Mur de Péguère (1 375 m, 1ère catégorie), dans les Pyrénées ; 
  • 18e étape : 5 500 euros pour sa deuxième place à l'arrivée, auxquels s'ajoutent 400 euros pour avoir franchi en deuxième position le col de Vars (2 109 m, 1ère catégorie), 450 euros pour sa deuxième position en haut du col d'Izoard (2 360 m, hors catégorie) et de nouveau 450 euros pour être arrivé deuxième au col du Galibier (2 642 m, hors catégorie), dans les Alpes.

Au total, Romain Bardet a donc empoché 7 850 euros lors des différentes étapes du Tour de France. Il a en plus bénéficié d'une rente de 300 euros pour chaque jour passé avec le maillot blanc à pois rouge sur les épaules, qu'il a récupéré lors de la 18e étape seulement, entre Embrun (Hautes-Alpes) et Valloire (Savoie). Au total, Romain Bardet a donc touché 900 euros de rente pour le port du maillot du meilleur grimpeur lors des trois derniers jours du Tour de France. 

Avec les 25 000 euros empochés à l'arrivée sur les Champs-Elysées, il a donc gagné au total 33 750 euros. Toutefois, les primes remportées par l'ensemble des coureurs d'une formation sont traditionnellement mises en commun et partagées.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !