Publicité

Tour de France : pourquoi Tadej Pogačar récupère plus vite que ses rivaux, selon son coach

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Tour de France : pourquoi Tadej Pogačar récupère plus vite que ses rivaux, selon son coach
"Tadej, sa nature, c'est une bête", affirme son entraîneur. "Il n'a peur de rien". © Tim de Waele/Getty Images
Publicité

J'ai entendu dire un jour que le vainqueur du Tour de France est le coureur qui dort le mieux. Après tout, il y a 21 jours de course. Les coureurs parcourent en moyenne 160 km par jour. Ils courent fort. Il y a une raison à cela. Personne n'utilise le Tour comme un entraînement pour une autre course. Les coureurs utilisent d'autres courses pour s'entraîner au Tour. Demandez à n'importe qui de nommer une course cycliste et il vous répondra le Tour de France. Les patrons d'équipe veulent que les coureurs obtiennent des résultats. Les sponsors veulent des résultats. Tout le monde veut des résultats, mais seule une poignée d'entre eux les obtient.

Cette course de trois semaines ne se gagne souvent pas en minutes mais en secondes. Il ne suffit pas d'être bon certains jours. Pour gagner le Tour, il faut être bon tous les jours. Un mauvais jour, et vous pouvez perdre des minutes. La récupération d'un coureur est donc primordiale.

À lire aussi — Comment Roger Federer gagne et dépense son argent

C'est le cas de Tadej Pogačar, le Slovène de 22 ans qui a surpris le monde du cyclisme l'année dernière en remportant la plus grande course l'avant-dernier jour grâce à une performance écrasante dans un contre-la-montre en côte.

Le favori du Tour de France, Tadej Pogacar, vise à défendre son titre en 2021. Marco Bertorello, Pool via AP

Il est le favori de cette année

Tadej Pogačar, qui est devenu le plus jeune vainqueur du Tour de France des temps modernes, est tellement doué pour les vélos de course qu'il est le super favori pour remporter le Tour cette année encore. Il a tout juste l'âge légal pour boire, mais Tadej Pogačar a déjà remporté de nombreuses courses de haut niveau, notamment Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Californie et Tirreno Adriatico. La victoire sur la Grande Boucle l'année dernière était un point culminant.

Maintenant, les gens se demandent combien de fois il peut le gagner. Qu'est-ce qui le rend si bon, exactement ? J'ai demandé à son entraîneur, Iñigo San Millán, professeur adjoint à l'Université du Colorado à Colorado Springs. C'est un expert en physiologie et en métabolisme. Il est également le directeur des performances de l'équipe UAE-Team Emirates de Tadej Pogačar.

Il a testé le coureur de manière approfondie et l'a aidé à s'améliorer grâce à des protocoles d'entraînement spécifiques. "L'élément principal est sa fonction mitochondriale, qui lui permet d'améliorer la capacité de clairance du lactate ainsi que d'utiliser très bien les graisses et le glucose", a affirmé Iñigo San Millán vendredi 25 juin. "Cela lui permet d'être très efficace sur le plan métabolique et de maintenir des niveaux de puissance élevés pendant de longues périodes."

Bref, Tadej Pogačar ne passe pas dans le rouge facilement ou rapidement. Il peut pédaler plus fort et plus longtemps.

Marco Bertorello, Pool via AP

'Sa physiologie et son métabolisme sont exceptionnels'

Mais ce n'est pas seulement qu'il est meilleur que vous et moi. Il est meilleur que les coureurs de classe mondiale. Selon Iñigo San Millán, ce sont les pouvoirs de récupération de Tadej Pogačar qui font vraiment la différence. "Sa physiologie et son métabolisme sont exceptionnels, ainsi que sa capacité de récupération", a-t-il déclaré. "Alors que d'autres peuvent mettre deux à trois jours pour récupérer, il peut suffire d'un jour à Tadej, ce qui l'aide généralement dans les longues courses à étapes par rapport aux autres." Ce sont des nouvelles déprimantes si vous êtes un rival de Pogačar.

Mais ce n'est pas seulement que Tadej Pogačar a gagné une sorte de loterie "choisir les bons parents", ce qui est le cas. C'est aussi une question de technique de course, d'état d'esprit et de travail acharné. "Il lit très bien la course", a indiqué San Millán. "Sa tête est vraiment bonne pour rester calme et ne pas être submergé ou démoralisé. Il s'adapte également à l'entraînement et à la nutrition."

Gagner le Tour n'est jamais facile, et il y a une forte concurrence qui cherche à faire craquer l'enfant prodige dans la course de cette année, qui se déroule jusqu'au 18 juillet. Pourtant, Pogačar est revenu en France avec une équipe encore plus forte. Il est le grand favori. Et il a montré qu'il était un dur à cuire.

Peu de temps après que Pogačar ait gagné le Tour l'année dernière, San Millán a dit : "Tadej, sa nature, c'est une bête. Il n'a peur de rien, n'est-ce pas ? S'il meurt, il mourra en tuant quelqu'un - sur le vélo, non ?"

Version originale : Daniel McMahon/Insider

À lire aussi — Voici comment Kylian Mbappé gagne et dépense sa fortune

Découvrir plus d'articles sur :