Tout savoir sur Birkenstock en 10 anecdotes méconnues

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


© Unsplash/Jakob Owens

Des sandales à 4 milliards d'euros ? Le groupe Birkenstock pourrait bientôt changer de mains et des négociations seraient actuellement en cours entre les héritiers de la célèbre marque et le fonds d'investissement CVC, dont le siège est situé au Luxembourg. Le fabricant allemand de sandales confortables pour les pieds serait valorisé 4 milliards d'euros, dette incluse, selon les chiffres du site Capital. En 2019, Birkenstock aurait écoulé plus de 24 millions de paires de chaussures pour un chiffre d'affaires de 720 millions d'euros. Contacté par Business Insider France, le groupe n'a pas souhaité confirmer ces chiffres.

Victime d'une image un peu ringarde de vendeur de sandales orthopédiques, confortables mais peu esthétiques, le groupe allemand est devenu tendance ces dernières années, notamment grâce à des collaborations avec certaines marques de luxe. En février 2019, l'actrice Frances McDormand foulait même le tapis rouge des Oscars une paire de Birkenstock aux pieds, pour accompagner une robe de luxe griffée Valentino. En cinq ans, entre 2014 et 2019, les ventes du groupe allemand aurait aussi bondi de + 150% selon Les Échos.

À lire aussi — Pourquoi la marque Suprême coûte si cher

Birkenstock cultive une image d'entreprise familiale qui privilégie la qualité de ses produits avant tout. "On est d'abord une marque de confort qui habille tout le monde", a confié à Business Insider France un responsable travaillant au sein du groupe. L'entreprise, non cotée en Bourse, cultive en tout cas la discrétion sur ses chiffres, mais aussi sur son quotidien. Amusant ou encore étonnant, Business Insider France a quand même pu percer quelque-uns des secrets de la marque.

Découvrez ainsi 10 anecdotes à connaître sur le groupe Birkenstock :

Le modèle le plus vendu, les sandales 'Arizona', est proposé en 125 versions différentes sur le site

Unsplash/Toms Rīts

Version végane sans cuir, avec talon compensé ou de la fourrure, avec une semelle plus souple ou encore avec une boucle plus élégante, le modèle Arizona est le plus vendu au monde. Il est proposé sur le site français de Birkenstock en 125 versions différentes. Rien que pour le modèle d'origine, ces sandales à deux brides existent en 78 modèles, proposant des couleurs ou des matières variées (cuir, synthétique, etc.). Selon Les Échos, les sandales, que ce soit les Arizona ou les autres modèles, représentaient 95% des ventes de Birkenstock en 2019.

Une partie de la production des chaussures Birkenstock vient de l'usine de Bernstadt auf dem Eigen, un village allemand de moins de 4 000 habitants

Vue de l'usine de Birkenstock à Görlitz, en 2016. Getty Images/picture alliance

Toute la production de Birkenstock est réalisée en Europe, dans quatre usines implantées historiquement en Allemagne et dans une cinquième au Portugal. Outre les villes de Görlitz dans la Saxe, mais aussi de Sankt Katharinen en Rhénanie-Palatinat et de Steinau en Basse-Saxe, le groupe produit ses chaussures dans le village de Bernstadt auf dem Eigen qui comptait seulement 3 362 habitants en 2018. L'usine, qui emploie 600 personnes, s'occupe de fabriquer les matériaux utilisés pour la doublure de la tige, le dessus de la chaussure, mais aussi les fameuses semelles.

Depuis 2017, Birkenstock vend aussi des lits qui, comme leurs célèbres semelles, sont censés s'adapter à la forme du corps

Capture d'écran Birkenstock.com

En 2017, lors du Salon International du Meuble à Cologne, Birkenstock dévoile une nouvelle collections de produits pour "être bien des pieds à la tête" : des lits, des matelas et des sommiers à latte. Si cette diversification peut surprendre, le groupe justifie la commercialisation de ces nouveaux articles par sa marque de fabrique : le confort avant tout. Ses produits de literie offrent en effet la promesse de "soutenir et de soulager le corps de manière optimale en position allongée", comme ses chaussures pour marcher.

Birkenstock propose sur son site internet 10 modèles de matelas différents, 3 références de sommiers et 12 modèles de lits. Cependant, on ne peut pas les commander en ligne. Le service Client du groupe nous a confirmé par téléphone qu'il fallait, pour avoir des renseignements, envoyer un message à une adresse email et que nous serions par la suite recontactés.

La France se classe dans le top 3 des pays où se vendent le plus de Birkenstock dans le monde

Getty Images/Bloomberg

Dans quels pays Birkenstock vend le plus de paires de chaussures et de sandales dans le monde ? Si le groupe ne communique pas précisément sur ces chiffres, Les Échos affirmaient en 2019 que l'Europe représentait 45% des ventes du groupe, juste devant les États-Unis avec 41%. Selon nos informations, sur le continent européen, c'est sans surprise l'Allemagne, pays d'origine de la marque, qui est en tête du podium. En deuxième position sur le marché européen, on retrouve la France. Le Royaume-Uni et l'Italie, plus au moins ex-aequo quant au volume de vente, complètent ce top 3 en Europe.

La légende de Birkenstock naît en 1774, mais ce n'est qu'en 1963 que la première paire avec la célèbre semelle a été inventée

Pixabay/distelAPPArath

En 1776, Johann Adam Birkenstock est inscrit comme "cordonnier et sujet" dans les archives religieuses de la ville de Langen-Bergheim, dans la Hesse en Allemagne — comme l'explique la marque sur son site internet. La légende autour de la famille Birkenstock est née. Mais il faudra attendre plus d'un siècle pour que l'ancêtre de la sandale anatomique voit le jour. C'est en effet en 1896 que Konrad Birkenstock, maître cordonnier et propriétaire de deux magasins à Francfort, commence la fabrication et la vente de semelles anatomiques flexibles.

Les fameuses semelles "à lit de pied", chères à Birkenstock, sont nées ! Il faudra attendre encore encore plus de soixante ans, et l'année 1963, pour que la première paire de sandale avec semelle ergonomique voit effectivement le jour. Le modèle "Madrid" à simple boucle, encore vendu par le groupe, est alors lancé.

Le modèle de sandale Birkenstock le plus cher coûte actuellement 390 euros, c'est une collaboration avec la marque de luxe Valentino

Capture d'écran de la paire de Birkenstock développée avec Valentino et vendue au prix de 390 €. Birkenstock.com

La paire de sandales Birkenstock la plus chère actuellement vendue sur le site internet a été développée avec la griffe de luxe Maison Valentino. Il vous en coûtera 390 euros pour acheter le modèle Arizona appelé "Valentino Garavani". Les sandales unisexe ont un motif camouflage disponible en trois couleurs différentes, et le logo "VLTN" de la marque de mode est à la fois présent sur le côté et sous le talon, ainsi que sur la semelle entièrement réalisée en cuir.

485 000 bovins sont utilisés chaque année pour leur cuir par Birkenstock pour fabriquer ses célèbres sandales

Unsplash/Stephanie Hau

En juin 2019, Birkenstock a ouvert pour la première fois au public les portes de deux de ses usines allemandes. Sur le site de Bernstadt auf dem Eigen, 600 personnes y travaillent pour fabriquer les matériaux qui sont utilisés pour la doublure du dessus des chaussures, mais aussi pour les semelles, selon FashionNetwork qui avait pu s'y rendre à cette occasion. Birkenstock propose à la vente des modèles en matières synthétiques, mais aussi de nombreuses sandales et chaussures en cuir. Pour y arriver, le groupe transformerait ainsi le cuir de près de 485 000 bovins chaque année.

Birkenstock s'est aussi lancé dans la vente de cosmétiques — mais avec prudence

Birkenstock.com

Outre les lits, sommiers et matelas, le groupe Birkenstock s'est aussi diversifié dans les produits de beauté. Sur son site internet, la marque propose une gamme de ""cosmétiques naturels", allant de soins et nettoyants pour le visage aux produits pour le corps, les pieds ou les mains. Quel rapport avec les chaussures ? L'un des principaux principes actifs des cosmétiques proposés par Birkenstock est le chêne-liège, utilisé également pour la fabrication des fameuses semelles de ses sandales. Selon la marque, l'extrait naturel obtenu à partir de l'écorce de cet arbre aurait un "effet anti-vieillissement hautement efficace". On retrouve la fameuse matière dans certains produits jusque dans le packaging avec des bouchons en liège. Les prix vont de 12 euros pour un baume à lèvres à 60 euros pour une huile régénérante.

D'autres projets de diversification sont-ils dans les cartons du groupe ? Contactée par Business Insider France, la direction de Birkenstock nous a répondu par la négative : "Pour l'instant, nous allons continuer à développer nos catégories que nous avons lancées avec succès", confirme-t-elle. Et de préciser : "Mais dans les deux cas (NDLR : literie et cosmétiques), nous ne recherchons pas un gain à court terme, mais plutôt un développement prudent de la marque".

La fabrication des Birkenstock est loin d'être industrialisée : pour fabriquer une paire de chaussures fermées, il faut encore 100 gestes manuels

Unsplash/Anna Dudkova

On l'oublie souvent, mais Birkenstock ne fabrique pas que des sandales ouvertes pour l'été, qu'elles soient d'ailleurs pour les femmes, pour les hommes ou pour les enfants. Le groupe allemand propose aussi dans ses boutiques et sur son site des chaussures fermées comme des boots, des bottes, des baskets ou des chaussures à lacets. La production de ces chaussures est encore aujourd'hui loin d'être totalement industrialisée. Si pour les fameuses sandales il ne faut pas moins de 17 étapes de production selon la marque, pour les chaussures fermées, Birkenstock décompte une centaine de gestes réalisés à la main dans l'usine du groupe située au Portugal, de façon presque traditionnelle.

Le groupe Birkenstock nourrit de grosses ambitions pour le marché français dans les années à venir

Unsplash/The Creative Exchange

En fonction des pays où Birkenstock commercialise ses chaussures, le groupe allemand ne s'organisait jusqu'ici pas forcément de la même manière pour développer son chiffre d'affaires localement. Dans certains pays, il s'occupe en direct des ventes. À l'inverse, en France, depuis 30 ans, Birkenstock sous-traite son développement à un partenaire. Mais les choses vont bientôt changer car la marque devrait s'implanter avec son propre réseau de boutiques et ses showroom, selon nos informations. L'objectif serait de se reconnecter plus directement avec une clientèle française "déjà très fan de la marque".

À lire aussi — Nike dévoile sa toute première basket à enfiler sans les mains

Découvrir plus d'articles sur :