Les transferts dans le foot ont battu un vertigineux record cet été — 2 clubs ont dépensé à eux seuls 10% de cette somme

Le président du PSG Nasser Al-Khelaifi, le 5 août 2017. REUTERS/Christian Hartmann

Le mercato d'été 2017 ferme en France ce jeudi 31 août à minuit. Les clubs ont encore deux jours pour améliorer leurs effectifs.

En attendant les transactions de dernière minute, le marché des transferts de cet été 2017 est déjà historique.

Les clubs des cinq plus grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie) n'ont jamais autant dépensé pour acheter des joueurs.

Selon une étude de l'Observatoire du football à l'Université de Neuchâtel, les transferts ont dépassé la barre des 5 milliards d'euros. Ce montant a doublé en cinq ans.

"Ces transferts suivent une certaine logique (...). Nous sommes proches des sommes qu'on peut prédire avec des méthodes scientifiques", explique Raffele Poli, responsable de l'Observatoire du football, interrogé par la chaîne suisse RTS.

"Un joueur à un milliard? Rien n'est impossible dans ce milieu où il y a une inflation de 20% cet été. Peut-être dans 20 ans, mais pas dans les 10 prochaines années."

Il y a deux clubs qui ont particulièrement participé à la nette revalorisation des salaires des joueurs et des commissions des agents: le Paris Saint-Germain et Manchester City. A eux deux, ils ont payé 482 millions d'euros pour acquérir de nouveaux joueurs.

Selon le portail allemand spécialisé Transfermarkt, le PSG a déjà dépensé 238 millions d'euros pour trois arrivées — la plus phénoménale étant celle de Neymar, acheté 220 millions d'euros et désormais le joueur de football le plus cher. Ce total ne prend pas en compte l'annonce attendue aujourd'hui de la signature de Kilyan Mbappé sous forme de prêt avec une option d'achat de 180 millions d'euros.  Cette somme ne devrait être payée que l'an prochain, histoire de permettre au club parisien détenu par un fonds du Qatar de respecter les règles du fair play financier.

Propriété d'un fonds d'investissement d'Abu Dhabi, Manchester City a dépensé de son côté 244 millions d'euros pour attirer sept joueurs dont le Français Benjamin Mendy, devenu le défenseur le plus cher de l'histoire, en étant recruter pour 57 millions d'euros.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un patron du foot français renonce à une guerre contre le premier site de fantasy football français parce qu'il l'identifie à Uber

VIDEO: Voici un conseil à suivre si vous pensez ne pas être fait pour quelque chose