Uber a fait une erreur de débutant au Moyen-Orient selon le DG de Careem

Mudassir Sheikha, cofondateur et DG de Careem. S3studio/Getty Images

À quelques semaines de son introduction en Bourse très attendu, Uber a annoncé la signature d'un contrat de 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) pour l'acquisition de l'un de ses principaux concurrents au Moyen-Orient, Careem. Tandis que Careem restera une marque indépendante, Uber acquerra les informations et technologies clés développées par la société au cours des sept dernières années. Son fondateur et DG, Mudassir Sheikha, a déclaré à Business Insider US en février que le fossé creusé par Careem serait difficile à surmonter pour une société occidentale. Pour Mudassir Sheikha, certaines choses que les entreprises occidentales considèrent comme allant de soi, tels que le fait que tout le monde possède des cartes de crédit ou même Google Maps, n'existent pas toujours dans les pays où Careem est implanté.

"Nous avons dû, non seulement construire une infrastructure de cartographie, mais aussi notre propre base de données de lieux, car Google n'était ni complet ni fiable", a déclaré Mudassir Sheikha. "Quartier par quartier, nous sommes effectivement allés dans nos villes et avons cartographié chaque bâtiment, chaque maison et chaque centre commercial, afin de fournir un emplacement précis pour récupérer les gens puis les déposer".

Découvrez notre étude - Pourquoi UberRush a échoué et comment Uber peut s'imposer sur le marché de la livraison à domicile

L'argent liquide est toujours roi au Moyen-Orient, mais le simple fait d'accepter des devises fortes contre des trajets est plus compliqué qu'il n'y paraît. "Payer en espèces peut sembler être une simple option dans l'application, mais pour l'activer à grande échelle, il a fallu beaucoup de travail", a déclaré Mudassir Sheikha.

La société attribue des limites de crédit aux "capitaines" (terme qui qualifie les conducteurs sur la plateforme) en fonction de leur historique de conduite sur l'application. Ces limites déterminent le montant d'argent qu'un conducteur peut collecter avant de devoir déposer sa part à l'entreprise. L'algorithme de Careem peut ensuite donner la priorité aux trajets payés avec une carte de crédit pour permettre à la comptabilité de calculer les commissions.

Les chauffeurs peuvent également prendre rendez-vous pour envoyer de l'argent, ce qui pourrait préfigurer le projet de Careem de pénétrer dans l'espace des paiements et des envois de fonds, un secteur énorme dans la région.

Compte tenu de l'expérience de Careem comme pionnier des services de téléphonie mobile dans la région, il est logique qu'Uber veuille racheter l'entreprise plutôt que d'essayer de la concurrencer. "Il n'est pas difficile pour un acteur mondial d'entrer et de commencer à fournir un service aux 2% à 3% de la population les plus riches, ils sont habitués aux avantages", a déclaré Mudassir Sheikha. "Mais dès que vous commencez à regarder les classes moyennes, il faut que vous vous adaptiez."

Par exemple, "il a fallu près de deux ans à Uber pour se rendre compte que très peu de personnes dans cette région avaient une carte de crédit", a-t-il déclaré. "C'est une chose très basique dans cette région."

Dans un email adressé aux employés d'Uber mercredi soir, le DG Dara Khosrowshahi a déclaré que Mudassir Sheikha et son cofondateur étaient des "entrepreneurs de premier choix" qui avaient un produit vraiment extraordinaire. "Au fil du temps, en intégrant des parties de nos réseaux, nous pouvons fonctionner plus efficacement, réduire encore les temps d'attente, développer de nouveaux produits tels que les véhicules à grande capacité et les systèmes de paiement, et accélérer le rythme déjà remarquable de l'innovation dans la région", a-t-il déclaré en parlant de l'acquisition. "C'est un grand jour pour le Moyen-Orient, pour le secteur technologique en plein essor de la région, pour Careem et pour Uber."

Cet article a d'abord été publié sur BI Prime.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber devrait racheter Careem, son rival au Moyen-Orient, pour 3 Mds$

VIDEO: Voici l’ultime sandwich pour vos barbecues entre amis — c’est le mélange parfait entre un hotdog et un hamburger