Uber a vendu pour 20 Mds$ de courses en 2016 mais accuse toujours des milliards de pertes

Le DG d'Uber Travis Kalanick au Indian Institute of Technology (IIT) le 19 janvier 2016. REUTERS/Danish Siddiqui

Uber continue de brûler énormément de cash. La société de chauffeur privé a perdu 2,8 milliards de dollars en 2016, hors activités en Chine, d'après de nouveaux chiffres publiés par Bloomberg. En tenant compte de sa filiale chinoise, cédée en juillet dernier, le chiffre dépasse les 3 milliards de dollars sur l'exercice.

Pour la première fois, Uber a rendu public des résultats, vendredi dernier, afin de montrer que le chiffre d'affaires continuait de progresser, quand bien même la startup américaine avait entamé une année 2017 tumultueuse.

Voici les chiffres clés de 2016, confiés par Uber à Bloomberg:

  • Réservations brutes: 20 milliards de dollars (deux fois plus qu'en 2015)
  • Chiffre d'affaires net: 6,5 milliards de dollars (hors Chine)
  • Perte nette ajustée: 2,8 milliards de dollars. 

Au quatrième trimestre, Uber a à la fois augmenté le volume de réservations nettes et creusé ses pertes. Les réservations brutes ont atteint 6,9 milliards de dollars au T4, mais ses pertes ont frôlé le milliard, à 991 millions de dollars. Le chiffre d'affaires sur la période s'établit à 2,9 milliards de dollars.

Ces chiffres restent à prendre avec des pincettes. Uber dit appliquer des conventions comptables communément acceptées. Mais Bloomberg précise que le chiffre d'affaires d'Uber est "seulement la part qu'Uber retire des courses, sauf pour les trajets de covoiturage où la société prend en compte l'intégralité du prix de la course UberPool comme du chiffre d'affaires."

La perte annoncée par Uber ne "prend pas en compte le paiement en actions des employés, certains investissements immobiliers, l'achat de véhicules et d'autres dépenses." 

Business Insider a interrogé Uber pour obtenir une clarification sur l'intégration de 100% des courses UberPool au chiffre d'affaires alors que les chauffeurs sont rémunérés sur ces courses.

Uber n'a pas non plus souhaité donner de chiffres sur son premier trimestre, mais avait assuré lors d'une précédente conférence téléphonique avec des journalistes que les chiffres continuaient de progresser, malgré les nombreux scandales qui émaillaient le début d'année de la société. 

Version originale: Biz Carson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les traders pariant contre Tesla ont perdu des milliards de dollars

VIDEO: Ces gouttes dans les yeux pourraient rendre les lunettes et lentilles de contact obsolètes