Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Uber accepte de payer 20M$ pour avoir survendu les revenus potentiels des chauffeurs de VTC

  • FTC
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Uber accepte de payer 20M$ pour avoir survendu les revenus potentiels des chauffeurs de VTC
© Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

Uber va débourser 20 millions de dollars (18,7 millions d'euros) et changer certaines de ses pratiques dans le cadre d'un accord à l'amiable passé avec la Federal Trade Commission américaine (FTC).

La FTC accusait Uber d'avoir trompé certains chauffeurs en faisant miroiter des moyennes de revenus plus élevées que ce qu'ils gagnent.

La FTC a dit qu'Uber avait "gonflé" les revenus horaires des conducteurs dans des publicités en ligne pour attirer des chauffeurs sur sa plateforme.

"Cependant une fois que les conducteurs ont reçu leur fiche de paie, ils ont découvert que les revenus concrets étaient beaucoup moins élevés que ce qu'Uber affirmait."

Par exemple, Uber a fait de la pub sur Craigslist, en annonçant qu'à Minneapolis, un chauffeur pourrait gagner 18$ de l'heure et 25$ de l'heure à Boston. Dans les deux cas, seuls 10% des conducteurs Uber ont atteint ce salaire.

Capture d'écran de la plainte de la FTC.

La FTC a aussi ajouté qu'une publicité d'Uber sur les "solutions de véhicules", qui permettait aux chauffeurs de trouver des voitures à louer ou acheter, se targuait d'être la "meilleure solution de financement possible". Alors que les chauffeurs qui ont loué des voitures à travers cette plateforme se sont vus proposer des tarifs moins avantageux que d'autres clients.

La FTC a commencé à s'intéresser à Uber en 2015 et a annoncé cet accord à l'amiable mardi 17 janvier 2017. En plus de payer 20 millions de dollars, l'entreprise n'a plus le droit de maquiller les revenus des chauffeurs ni les plans de financement qu'elle propose.

"De nombreux clients s'inscrivent pour devenir chauffeur Uber, mais ils ne devraient pas être menés en bateau sur leurs revenus potentiels ou le coût de financement de leur véhicule", a dit Jessica Rich, directrice du bureau de protection des consommateurs de la FTC.

"Cet accord va mettre des millions de dollars dans les poches des conducteurs."

Si Uber fait encore de la publicité sur les revenus potentiels des chauffeurs, la firme travaille avec des économistes pour s'assurer que les chiffres reflètent la réalité.

"Nous sommes satisfaits d'avoir trouvé un accord avec la FTC", a dit Uber dans un communiqué.

"Nous avons fait de nombreuses améliorations en terme d'expérience de chauffeur depuis cette année et nous allons continuer à nous assurer qu'Uber est la meilleure option pour quiconque chercherait à se faire de l'argent en ayant leur propre emploi du temps."

Version originale : Biz Carson/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :