Uber accroît ses pertes depuis son introduction en Bourse

Uber accroît ses pertes depuis son introduction en Bourse

Dara Khosrowshahi, patron d'Uber Technologies, en août 2019. David Paul Morris/Bloomberg/ Getty Images

Uber ne parvient pas à rassurer les investisseurs. La plateforme de réservation de voitures avec chauffeur (VTC) a limité ses pertes au troisième trimestre et publié lundi 4 novembre un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu. Le leader des VTC a perdu 1,2 milliard de dollars de juillet à septembre, soit près de 200 millions de plus que l'année dernière. Son titre baissait de plus de 5% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

"Nos résultats ce trimestre démontrent la profitabilité croissante de notre activité de courses avec chauffeur", a pourtant assuré Dara Khosrowshahi, le patron du groupe, dans le communiqué de résultats. Le déficit est en partie causé par des dépenses exceptionnelles liées aux rémunérations en action distribuées aux employés à l'occasion de l'arrivée d'Uber à Wall Street. Le chiffre d'affaires est grimpé à 3,8 milliards, en hausse de 30% et supérieur aux estimations des analystes qui le voyaient à 3,7 milliards.

Nombreuses suppressions d'emplois

La plateforme compte désormais 101 millions d'utilisateurs actifs mensuels (+26%) et elle a réalisé 1,77 milliard de courses sur les trois mois, soit 31% de plus qu'il y a un an. Mais elle peine à convaincre le marché qu'elle peut parvenir à la rentabilité depuis son entrée chaotique en Bourse début mai. Ses coûts totaux sont passés de 3,7 milliards de dollars il y a un an à près de 5 milliards sur le trimestre écoulé, notamment à cause des dépenses en marketing pour rester le leader du secteur malgré la compétition d'autres sociétés comme Lyft.

L'entreprise a supprimé plus de 1 200 emplois depuis juillet, dans le marketing, l'ingénierie, mais aussi son service de livraison de repas Uber Eats et les services de technologies de voitures autonomes. Uber Eats a rapporté 645 millions de dollars, soit un bond de 64% en un an. Son service de fret progresse fortement aussi, de 78% à 218 millions de dollars. "L'application de fret n'a que deux ans, mais plus de 50 000 transporteurs l'ont utilisée à ce stade", se félicite le groupe.

A lire aussi — Uber licencie plus de 300 employés pour la troisième fois cette année

Mais le transport des personnes reste le coeur de métier d'Uber et représente l'essentiel de ses revenus, or cette activité ne croît plus aussi vite qu'avant. Le montant brut des réservations pour les VTC, l'argent qu'Uber reçoit avant de payer les chauffeurs et d'autres dépenses comme les péages, s'est élevé à 12,6 milliards de dollars, en hausse de 20% sur un an.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber va intégrer les scooters en libre-service de Cityscoot directement dans son appli

VIDEO: Pour payer votre déjeuner dans ce café à Londres, vous devez enfiler votre jogging et une paire de tennis

  1. Thank you very much for seeing good information.

  2. Thank You for sharing really awesome article . would like to visit again. MORE-INFO

Laisser un commentaire