• Uber s'apprête à mettre fin à son programme de camionnage, a révélé TechCrunch.
  • Un porte-parole d'Uber a confirmé la nouvelle à Business Insider et a déclaré que la société avait déterminé que le développement de camions autonomes n'était pas nécessaire pour rester compétitif dans le transport de marchandises.
  • Uber Freight, qui permet aux entreprises de trouver des chauffeurs de camions pour transporter leur cargaison, ne sera pas affecté par la décision.
  • L'entreprise a récemment déclaré qu'elle faisait les premiers pas vers la reprise de son programme de voitures autonomes.

Uber s'apprête à mettre fin à son programme de camionnage, a révélé TechCrunch.

Un porte-parole d'Uber a confirmé la nouvelle à Business Insider et précisé que la société avait déterminé que le développement de camions autonomes n'était pas nécessaire pour rester compétitif dans le transport de marchandises. Uber Freight, qui permet aux entreprises de trouver des chauffeurs de camions pour transporter leur cargaison, ne sera pas affecté par la décision.

"Nous avons décidé d'arrêter le développement de notre programme de camions autonomes et d'aller exclusivement de l'avant avec les voitures. Nous avons récemment pris la décision importante de revenir sur les routes publiques à Pittsburgh, et alors que nous cherchons à poursuivre sur cette lancée, nous pensons que la bonne voie à prendre est de concentrer l'énergie et l'expertise de toute notre équipe sur cet effort", a dit Eric Meyhofer, le responsable du Groupe des technologies avancées d'Uber, dans un communiqué.

Les employés qui travaillaient dans le programme de camions autonomes seront affectés à d'autres missions liées à la technologie de conduite autonome. Dans les cas où un poste comparable n'est pas disponible, l'entreprise offrira des indemnités de réinstallation ou une indemnité de départ.

Uber a acquis le programme de camions autonomes en rachetant la startup Otto en 2016. Otto a été co-fondé par Anthony Levandowski, l'ancien ingénieur Waymo qui a fait l'objet d'un procès entre Uber et Waymo pour des secrets commerciaux que Levandowski aurait volés à Waymo avant de quitter l'entreprise. Le litige a été réglé à l'amiable en février.

Uber a récemment fait les premiers pas vers la reprise de son programme de conduite autonome, qui a été suspendu après qu'un de ses véhicules d'essai a heurté et tué une femme à Tempe, en Arizona, en mars. Les véhicules d'essai sont retournés sur la route à Pittsburgh, mais ils sont contrôlés par des conducteurs humains plutôt que de fonctionner de façon autonome.

Version originale: Mark Matousek/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les voitures autonomes de Waymo vont emmener les clients de Walmart faire leurs courses — et c’est une bonne façon pour la filiale de Google de creuser son avance

VIDEO: La fondatrice d'une startup américaine raconte pourquoi elle a quitté Google après seulement 2 ans