Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Uber commence à déployer son service de partage de vélos en Europe alors que la plateforme vise de nouveaux moyens de transport

Uber commence à déployer son service de partage de vélos en Europe alors que la plateforme vise de nouveaux moyens de transport
© REUTERS/Charles Platiau/Pool

Uber va lancer son service de partage de vélos électriques Jump Bikes en Europe et commence le déploiement à Berlin cet été, a annoncé la plateforme de transport ce mercredi 6 juin 2018.

Uber avait racheté Jump Bikes début avril, après des tests menés à San Francisco permettant aux utilisateurs de réserver les bicyclettes dans l'application.

"L'équipe travaille dur pour déployer JUMP à Berlin d'ici la fin de l'été et nous prévoyons également de le lancer dans d'autres villes d'Europe dans les mois à venir", a déclaré le directeur général Dara Khosrowshahi lors de la conférence NOAH à Berlin.

"Nous sommes particulièrement enthousiastes sur les vélos, car ils sont un mode de transport pratique et respectueux de l'environnement, même dans les villes denses où l'espace est réduit et où les routes peuvent être congestionnées".

Cette annonce s'inscrit dans la stratégie de diversification d'Uber qui cherche à dépasser son statut de mise en relation de passagers avec des chauffeurs VTC et à intégrer de nouveaux modes de transport dans l'application.

"Nous ne voulons pas nous limiter à la voiture. Nous voulons être une plateforme qui proposera des déplacements porte-à-porte, aux clients comme aux villes. Nous souhaitons aussi travailler avec les entreprises de transports publics, le métro, le bus, pour intégrer leur offre en temps réel dans l'appli Uber, acheter un ticket de transport avec son smartphone etc.", avait annoncé Dara Khosrowshai fin mai à Paris.

Le lancement d'un service de partage de vélos permettrait aussi "d'apaiser ses relations avec les autorités locales", observe Reuters.

Dara Khosrowshahi a aussi annoncé le lancement prochain d'un service Uber Green entièrement électrique à Berlin d'ici la fin de l'année, après le déploiement à Munich.

"Uber est prêt à aider à relever certains des plus grands défis auxquels sont confrontées les villes allemandes: lutter contre la pollution de l'air, réduire la congestion et améliorer l'accès à des solutions de transport plus propres", a-t-il déclaré.

Découvrir plus d'articles sur :