Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Uber veut que votre médecin commande un véhicule pour vous emmener à votre prochaine consultation

Uber veut que votre médecin commande un véhicule pour vous emmener à votre prochaine consultation
© Tim Boyle/Getty Images
  • Uber a annoncé le lancement d'Uber Health, un service qui permettra aux cabinets médicaux de commander un véhicule pour leurs patients.
  • Ce n'est pas un système de remplacement des ambulances, mais plutôt une manière pour les patients d'être à l'heure à leur rendez-vous.
  • Cette fonctionnalité est en test depuis juillet 2017, et va maintenant être déployée aux États-Unis.

Uber veut que votre médecin puisse commander un Uber pour vous emmener à son cabinet.

Jeudi 1er mars, la société californienne de VTC a annoncé le lancement d'Uber Health, un nouveau système ciblant les prestataires de santé des États-Unis. Il doit permettre aux hôpitaux, cliniques et autres centres médicaux de commander un véhicule pour leurs patients.

La nouvelle vient après que BuzzFeed a publié un article cette semaine, sur le fait que les Américains utilisaient de plus en plus l'appli d'Uber pour des urgences médicales, afin de se rendre à l'hôpital, plutôt que d'appeler une ambulance — ce qui met potentiellement les conducteurs en danger.

Ce service n'est absolument pas une alternative aux ambulances, précise Chris Weber, directeur général de Uber Health, à Business Insider US. Il s'agit plutôt, pour Uber Health, d'une manière d'emmener les patients à leur consultation.

"Ce n'est pas censé être un service d'urgence", dit Weber. "C'est rapide et efficace, mais ce n'est certainement pas une ambulance. Pour ceux qui auraient besoin de se rendre à l'hôpital pour une urgence médicale, nous avons toujours incité les gens à appeler et se servir du numéro d'urgence 911".

Uber a mené des expériences dans le secteur médical par le passé. En 2014, l'entreprise offrait des vaccins contre la grippe, sur demande, aux États-Unis. Elle a testé des courses subventionnées pour des mammographies, et également livré des vaccins au Brésil et des masques anti-pollution au Singapour. Mais tout cela était ponctuel. Il s'agissait plutôt de services "sur événement", plutôt que de programmes permanents.

Uber

Uber Health était en bêta jusqu'en juillet 2017, avec un panel de 100 clients, de la firme. Cela concordait avec les régulations autour de la loi sur la transférabilité et la responsabilité en matière d'assurance-maladie. Les centres médicaux auront une plateforme sur laquelle ils pourront commander des véhicules pour leurs patients, qui seront notifiés de la réservation de la course via l'appli, par message texte ou même par courrier, s'ils n'ont pas de téléphone.

Les prestataires de santé sont soumis aux prix standards d'Uber, selon leur zone géographique, y compris en cas de hausse des prix.

Mais est-ce que ce genre de course constitue une charge supplémentaire pour les conducteurs? La société dit que non.

Si tous les chauffeurs Uber actuels aux Etats-Unis peuvent se voir confier des courses par Uber Health, Uber assure qu'il n'y aura pas d'exigences supplémentaires pour eux. Comme les courses sont commandées par des professionnels de la santé, ils devront tenir compte de l'état des passagers et ne devraient (en principe) pas commander de course si ce mode de transport n'est pas adapté.

"Nous travaillons avec nos clients, très consciencieusement, pour nous assurer que ce service soit développé uniquement pour les gens pour qui UberX serait une bonne manière de se rendre là où ils doivent se rendre", précise Chris Weber.

Version originale: Rob Price/Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :