Uber offre la course aux femmes victimes d'agressions pour qu'elles portent plainte

Uber

Uber vient de s'associer à l'association HandsAway pour offrir une course gratuite aux femmes victimes d'agressions sexistes ou sexuelles en Île-de-France. Concrètement, le service de VTC d'Uber est désormais intégré à l'application HandsAway et les victimes d'agressions postant une alerte sur l'application se verront proposer une course gratuite en Uber pour aller porter plainte et/ou se rendre dans un lieu sécurisé comme un hôpital, un commissariat, une association, de jour comme de nuit. Ce service est disponible pour le moment uniquement en région parisienne.

Selon une étude d'Harris Interactive pour Uber, 83% des femmes en Ile-de-France déclarent avoir déjà été victime d'une situation allant de la drague lourde et insistante à l'agression physique ou sexuelle sur leur trajet pour se rendre à une soirée ou rentrer de soirée. Cette opération s'inscrit plus largement dans le cadre de la campagne mondiale d'Uber baptisée "Driving Change" pour laquelle le leader des VTC prévoit d'engager cinq millions de dollars.

Cette opération intervient après une série de scandales en 2016 et 2017 chez Uber. La chaine CNN avait révélé que près de 103 chauffeurs de la compagnie Uber ont été poursuivis pour agression sexuelle entre 2014 et 2018. En France, au moins un chauffeur aurait été écarté du service après avoir été accusé de viol par une cliente. Depuis sa prise de fonction il y a deux ans, Dara Khosrowshahi, le DG d'Uber, fait en sorte que l'entreprise et son image changent après plusieurs révélations sur des scandales de harcèlement sexuel au sein même des équipes.

L'association HandsAway propose des actions concrètes pour une meilleure prise en charge du harcèlement de rue et des agressions sexistes et sexuelles en France. Uber a également travaillé avec Stop au Harcèlement de Rue. Selon l'entreprise, 60% de ses utilisateurs en Île-de-France sont des femmes.

A Paris, les associations ont développé un contenu spécifique pour former les employés Uber en centre support et les cadres dirigeants ont participé à une formation assurée par une experte des violences sexuelles. Uber s'est également engagé à travailler avec des ONG pour réaliser d'autres opérations de sensibilisation auprès des chauffeurs, employés et passagers.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce que vous pouvez faire si vous êtes harcelée au travail

VIDEO: Voici les tests de l'extrême que doit réussir chaque avion avant d'être commercialisé