Uber propose une aide financière aux chauffeurs en difficulté en France — voici comment l'obtenir

Un homme devant un panneau Uber. REUTERS/Brendan McDermid

Uber a annoncé mettre en place des aides financières pour certains chauffeurs de VTC (véhicules de transport avec chauffeur), à la suite d'une méditation de plusieurs semaines.

Ces aides seront attribuées par une commission constituée "d’employés désignés par leurs organisations syndicales représentatives", rapporte l'AFP.

La multinationale américaine s'est engagée à "traiter toutes ces situations d'ici juillet", a précisé le médiateur Jacques Rapoport, ce qui concernerait selon lui des "centaines voire milliers de cas".

Voici les deux conditions qu'un chauffeur doit remplir pour prétendre à cette aide:

  • Le chauffeur doit être connecté au moins 40 heures par semaine
  • Le chauffeur doit gagner moins de 21 euros brut par heure

Voici ce qu'on sait que la commission des conducteurs qui décideront de l'attribution de cette aide:

  • Il y aura un observateur extérieur pendant les travaux de commission
  • La commission doit être mise en place sous 15 jours
  • Les membres n'émaneront seulement des associations ayant "activement participé à la médiation", soit: ACTIF, AMT, CAPA, CFDT, UDCF et UNSA

Il y a encore un point de désaccord  entre Uber et les associations. Les associations et le médiateur veulent que la commission ne soit "composée que de chauffeurs désignés par les organisations de chauffeurs".

Or Uber souhaiterait que ces conducteurs soient tirés au sort, car ne veut pas risquer de "retrouver autour de la table de personnes à leurs yeux coupables de déprédations ou d’agressions."

Le médiateur a proposé que les membres soient bien désignés par les organisations mais en excluant ceux qui font "l'objet de plaintes et de poursuites".

La semaine passée, Jacques Rapoport avait suggéré à Uber de consentir à "une mesure financière de redressement du revenu". La firme avait annoncé la création dans la foulée d'un dispositif financier, dont on ne connaît à ce jour pas le montant.

Jacques Rapoport avait précisé que selon lui, un chauffeur de VTC devait travailler 60 heures par semaine pour gagner 1700€ par mois.

Jacques Rapoport a été chargé d'une "mission de médiation entre les plateformes et les représentants de chauffeurs VTC" par le Secrétaire d’Etat chargé des Transports après des manifestations de conducteurs en décembre dernier.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici comment le jeûne intermittent modifie votre corps et votre cerveau