Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Uber suspend Uber Pool à Paris pour limiter la propagation du coronavirus

Uber suspend Uber Pool à Paris pour limiter la propagation du coronavirus
Uber suspend Uber Pool à Paris pour limiter la propagation du coronavirus. © Al Seib / Los Angeles Times via Getty Images

Uber suspend Uber Pool à Paris pour limiter la propagation du coronavirus. Cette suspension prendra effet "à compter du 17 mars en fin de journée" précise l'entreprise américaine, sans donner d'heure précise. Paris est la seule ville en France où le service est disponible. Cette décision vise à limiter la propagation du coronavirus, en lien direct avec les mesures de confinement décidées par Emmanuel Macron lundi 16 mars qui limite les déplacements "au strict nécessaire". "Notre objectif est d’aider à aplatir la courbe de propagation dans les villes où nous opérons. Dans ce cadre, nous suspendons l’option Uber Pool à Paris. Nous restons en contact étroit avec les autorités et continuons à travailler avec eux pour réduire les déplacements non essentiels", explique Steve Salom, General Manager d’Uber France, Suisse, Autriche, cité dans un communiqué.

Uber Pool met en relation les passagers qui vont dans la même direction afin qu’ils puissent partager le trajet et le prix de la course. Un chauffeur peut avoir jusqu’à quatre passagers dans la voiture pendant une course Uber Pool. La suspension de cette option a également été décidée dans 19 autres villes, dont Londres, New York, Washington D.C ou Los Angeles. Uber précise que les autres services de chauffeur d'Uber et le service de livraison de repas Uber Eats restent pour l'instant disponibles mais laisse entendre que toute modification est possible. "Nous pourrons ajuster nos opérations si nécessaires en fonction de nos échanges avec les autorités de santé publiques et le gouvernement", précise un communiqué.

A lire aussi — Voici comment Uber Rewards fonctionne, vous avez peut-être déjà cumulé des avantages sans le savoir

Uber demande aux clients et chauffeurs de ne voyager que si nécessaire. L'entreprise déclare s'efforcer de fournir aux chauffeurs des désinfectants "pour les aider à garder leurs voitures propres". Comme d'autres applications de livraison de repas, Uber Eats se dirige vers une fonctionnalité de livraison de commandes "sans contact", sur le pas de la porte, pour éviter la propagation du coronavirus. Les applications de livraison de repas semblent être prisées avec le choix des gens de rester chez eux ou le confinement obligatoire. Mais il n'y aucune garantie que ce service perdure, les restaurants étant désormais fermés.

Uber ne s'est pas encore exprimé pour commenter les effets de la propagation du virus sur son nombre de courses ou son chiffre d'affaires. A la Bourse de New York, l'action était en tout cas en baisse de plus de 6% mardi 17 mars à 18h35, heure française, à 18,99 dollars, son niveau le plus bas depuis son introduction en Bourse.

Découvrir plus d'articles sur :