Uber travaille sur un système ultrasons pour s'assurer que vous montiez dans la bonne voiture

Uber

Uber prévoit de lancer un nouveau dispositif de sécurité pour s'assurer que les passagers montent dans les bons véhicules, a annoncé l'entreprise lors d'un événement à San Francisco, jeudi. Il s'agira d'un code PIN à quatre chiffres que les passagers diront à haute voix et que le chauffeur devra entrer dans son application pour commencer le trajet. Uber a travaillé sur cette option suite au meurtre sordide d'une étudiante de Caroline du Sud qui a fait la une partout dans le monde. Dans le cas de Samantha Josephson, l'étudiante de 21 ans est entrée dans un véhicule en supposant que c'était sa voiture Uber, alors que ce n'était pas le cas. Auparavant, il était demandé aux passagers de vérifier le modèle et le numéro de plaque d'immatriculation du véhicule pour s'assurer qu'ils montaient dans la bonne voiture.

Uber travaille également sur une technologie à ultrasons qui permettra aux passagers de communiquer avec le téléphone du conducteur afin d'effectuer la même vérification automatiquement. L'entreprise n'a pour l'instant pas donné d'autres détails sur ce nouveau système.

La sécurité a été l'une des grandes priorités d'Uber au cours des deux années qui ont suivi l'arrivée de Dara Khosrowshahi à la tête de l'entreprise, il y a environ deux ans. L'entreprise a lancé aux États-Unis une série de nouveautés liées à la sécurité au cours des derniers mois, alors que d'autres attaques contre les passagers et les conducteurs ont eu lieu. Parmi elles, on peut citer un "bouton de vigilance" qui permet aux usagers de joindre directement les services d'urgence, ainsi qu'une fonctionnalité qui alerte le personnel de sécurité d'Uber si un trajet s'écarte de la trajectoire prévue.

Cependant, le Washington Post a rapporté mercredi que l'équipe chargée de la sécurité dans l'entreprise a souvent reçu l'ordre de protéger les intérêts de la compagnie avant ceux des passagers, et d'éviter de partager les incidents de façon proactive avec les autorités.

Jeudi, Uber a également annoncé la mise en place, dans certains villes, d'un service d'urgence par SMS pour les passagers qui pourraient ne pas pouvoir parler au téléphone dans leur situation actuelle. La localisation pourra aussi être partagée en temps réel avec les équipes d'urgence.

Les conducteurs devraient aussi bientôt utiliser un outil de vérification amélioré, qui leur demandera non seulement de s'identifier en prenant un selfie, mais aussi de bouger la tête afin d'être certains qu'ils correspondent à l'identification téléchargée.

Version originale : Business Insider / Graham Rapier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber offre la course aux femmes victimes d'agressions pour qu'elles portent plainte

VIDEO: Pourquoi les chats peuvent survivre à une chute de 32 étages sans blessures graves