Uber va intégrer les scooters en libre-service de Cityscoot directement dans son appli

Uber/CityScoot

Uber a choisi l'entreprise française de scooters en libre-service Cityscoot pour faire un pas supplémentaire dans la construction de son grand objectif de devenir LA plateforme de mobilité dans le monde. Dans les prochaines semaines, vous pourrez localiser, réserver et payer directement dans l'appli Uber un trajet avec un scooter Cityscoot. Pour l'entreprise française née en 2016, et qui revendique 150 000 clients à Paris, c'est une énorme acquisition potentielle de nouveaux clients et de développement géographique même s'il devrait être circonscrit aux grandes villes urbaines. Uber évoque 3 millions de clients en France, qui ne connaissent pas tous Cityscoot. C'est aussi la possibilité de capter les touristes qui utilisent la plateforme Uber pour les VTC, trottinettes et vélos électriques Jump.

Le DG d'Uber a toujours affirmé que l'entreprise devait devenir une plateforme technologique plus globale et multi-modale sur les courtes distances. Paris devient ainsi la ville avec le plus d'options de mobilité disponibles dans l'application Uber à travers le monde. En effet, l'intégration de scooters électriques en libre-service est une première pour l'entreprise américaine. "C'est l'une des étapes nécessaires pour devenir une véritable plateforme de mobilité", a confirmé Steve Salom, general manager d'Uber en France, en Suisse et en Autriche.

Uber vient aussi de lancer sa nouvelle application intégrant les transports en commun en Ile-de-France. Négocié au niveau global, ce partenariat commercial, qui fonctionne sur le modèle de commission, est une manière pour Uber d'essayer de prendre plus de parts de marché en Europe, où la concurrence est rude sur l'activité VTC avec Bolt ou Kapten. Le scooter est en effet un moyen de déplacement très courant chez nous, mais quasi-inexistant sur son marché américain d'origine.

Interrogé sur une éventuelle prise de participation d’Uber dans Cityscoot, un représentant de la startup français nous indique qu'"il n’y a rien à ce jour". Relancé sur la possibilité que cela se produise dans le futur, Uber n'a pas souhaité apporter de commentaires. "Ce partenariat ne nous empêche pas d'intégrer des plateformes d'agrégateurs, de transport public ou de collectivités", a précise Bertrand Fleurose, le PDG et fondateur de Cityscoot, déjà présent dans l'application Citymapper.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber licencie plus de 300 employés pour la troisième fois cette année

VIDEO: Les chambres de cet hôtel sont décorées comme dans Harry Potter — vous y accédez par une bibliothèque secrète