Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Uber va s'emparer de l'appli de livraison de repas Postmates

Uber va s'emparer de l'appli de livraison de repas Postmates
© Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Le secteur de la livraison de repas poursuit sa consolidation outre-Atlantique. Uber a conclu un accord pour racheter Postmates, une application de livraison de repas américaine. Cette acquisition a été réalisée au prix de 2,65 milliards de dollars, a annoncé lundi 6 juillet Uber, dans un communiqué. Le géant des voitures de tourisme (VTC) — qui a accusé une perte de 2,9 milliards de dollars au premier trimestre, et a licencié environ un quart de ses salariés en mai — cherche à compenser l'effondrement de son activité de VTC en dynamisant ses services de livraison de repas à domicile Uber Eats.

Les activités des deux entreprises sont complémentaires avec des zones géographiques et des clientèles différentes, assure Uber, qui met aussi en avant les liens solides noués par Postmates avec les restaurants de petite et moyenne tailles. Le chiffre d'affaires d'Uber Eats s'était envolé de 53% au premier trimestre, même s'il représente encore une faible proportion de ses revenus globaux. Créé il y a neuf ans, Postmates peine à résister face à ses multiples rivaux sur un créneau en pleine croissance mais très disputé. Selon le New YorkTimes, Uber devrait fusionner Postmates avec son application Uber Eats.

Postmates représentait environ 10% des ventes de livraison de nourriture en 2019 aux Etats-Unis, contre 32% pour Grubhub et 20% pour UberEats, selon le cabinet d'analyse Second Measure, cité par CNBC.

Afin de se renforcer dans la livraison de repas, Uber avait approché en mai la plateforme américaine Grubhub, mais les discussions avaient achoppé sur le prix. C'est le groupe de livraison de repas anglo-néerlandais Just Eat Takeaway qui est désormais en discussions avancées pour racheter Grubhub, au prix de 7,3 milliards de dollars. Just Eat Takeaway, fruit d'une récente fusion entre le britannique Just Eat et le néerlandais Takeaway, entend s'imposer face au britannique Deliveroo et à Uber Eats dans ce paysage en pleine consolidation.

À lire aussi — L'ingénieur en chef d'Uber quitte la société alors que le coronavirus met un coup d'arrêt à son activité de VTC

Découvrir plus d'articles sur :