Les tourments vécus par Uber ont déjà affecté la valorisation de l'entreprise

Former Uber CEO Travis Kalanick left his role in June. Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

La série de scandales qui a touché Uber a finalement commencé à affecter la valorisation de l'entreprise, rapporte le Wall Street Journal. 

Quatre fonds communs qui avaient investi dans la société de transport ont réduit de 15%, d'après le journal.

C'est la première série de rabais qui touche l'entreprise, qui a fait face à une série de scandales depuis la fin de l'année dernière. 

Les actions d'Uber, qui ne sont pas encore en Bourse, ont été valorisées à 48,77 dollars par action depuis fin 2015. À la fin du mois de juin pourtant,Vanguard Group, Principal, et Hartford Funds les avaient valorisés à 41,16 dollars par action, une baisse de 15%, d'après l'article. T. Rowe Price Group, quand à lui, a valorisé les actions d'Uber à 42,70 dollars l'action.

L'entreprise basée à San Francisco avait été touchée par de multiples scandales et mauvaises nouvelles. Une enquête notamment sur sa culture d'entreprise avait découvert de nombreuses plaintes d'harcèlement sexuel ce qui a mené à la démission de son ancien DG Travis Kalanick. Mais l'entreprise fait aussi face à un procès qui l'accuse d'avoir volé des secrets de fabrication du Waymo de Google, et des mails révèlent qu'ils ont en toute connaissance de cause loué des voitures peu sûres à des conducteurs. 

Malgré les soucis de l'entreprise, tous les investisseurs de fonds communs n'ont pas revu leur valorisation à la baisse. Fidelity Investments maintient la valorisation de son action Uber à 48,77 dollars l'action. Et BlackRock a même augmenté sa valorisation à 53,88 dollars l'action, selon l'article. 

Les fonds communs investissent habituellement sur les actions des entreprises publiques. Mais quelques 3,7% de fonds communs ont maintenant des parts dans des sociétés privées comme Uber, selon le Morningstar. Les fonds valorisent leurs parts dans les entreprises privées lors des rapports trimestriels à leurs investisseurs. 

Version originale : Becky Peterson/Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'ex-DG d'Uber a qualifié le procès qu'on lui a intenté d''attaque personnelle'

VIDEO: regardez des millennials goûter un Big Mac de McDonald's pour la première fois