UBS chute en Bourse après une amende de 3,7 Mds€ infligée par la justice française

REUTERS/Christian Hartmann

C'est un sacré revers judiciaire pour UBS. La première banque privée du monde a été condamnée à une amende de 3,7 milliards d'euros par la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, mercredi 20 février, pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale en France. L'établissement financier suisse est accusé d'avoir aidé des milliers de contribuables français à échapper au fisc entre 2004 et 2012. Il est également condamnée à verser 800 millions d’euros de dommages et intérêts à l’Etat français.

Mais UBS a toujours nié ces accusations et ne compte pas en rester là. Le spécialiste de la gestion de fortune a annoncé dans la foulée qu'il allait faire appel de cette décision, dans un communiqué. "UBS conteste vigoureusement ce jugement. La banque a réfuté de manière constante toute infraction dans ce dossier, et ce depuis le début de l'instruction et pendant le procès", estime la direction du groupe. Elle considère en outre que "cette condamnation n'est étayée par aucune preuve concrète mais repose au contraire sur des allégations infondées de la part d'anciens employés de la banque qui n'ont même pas été entendus durant le procès".

Toujours est-il que l'action UBS a brusquement chuté à la Bourse de Zurich, suite à la décision de la justice française. A 15h10, elle perdait encore 3,66%.

Cours de l'action UBS AG à 15h10, à la Bourse de Zurich, mercredi 20 février 2019. Investing

Le parquet national financier aurait arrêté le montant à payer par UBS sur la base des pénalités et impôts déjà récupérés auprès des 4000 fraudeurs repentis, qui s'étaient évadés fiscalement en Suisse, rapporte Le Monde.

D'anciens employés d'UBS ont joué le rôle de lanceurs d'alerte dans cette affaire. L'enquête judiciaire a notamment révélé que la banque helvète avait organisé des événements mondains, entre 2004 et 2012, comme des parties de golf ou des dégustations de vins, dans l'optique de recruter de riches contribuables français. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Procès: UBS France invoque des raisons diverses pour transférer son argent en Suisse, mais en aucun cas l'évasion fiscale

VIDEO: Voici le premier pipeline à bière — il se trouve en Belgique et peut transporter 3785 litres par heure