Un analyste réputé d'Apple prévoit que les futurs iPhones 5G ne seront pas beaucoup plus chers que les modèles actuels

Hollis Johnson/Business Insider

Apple n'augmentera pas significativement les prix des iPhones 5G prévus l'an prochain, selon une nouvelle note de l'analyste Ming-Chi Kuo obtenue par MacRumors. Il avait précédemment insinué qu'Apple lancerait cinq téléphones 5G en 2020, dont quatre modèles haut de gamme. Dans la note publiée mercredi 11 décembre, il a prédit que malgré l'augmentation des coûts de production l'entreprise chercherait à économiser de l'argent dans sa chaîne d'approvisionnement, au lieu d'imputer aux clients la facture complète des nouveaux téléphones, selon MacRumors.

Les nouveaux réseaux sans fil 5G, qui commencent à peine à être disponibles, offrent des débits de données plus élevés et des performances plus rapides que les réseaux LTE 4G. Samsung, LG, Motorola et OnePlus vendent déjà aux États-Unis des téléphones portables capables d'utiliser la 5G, mais les téléphones Apple 5G ne sont pas attendus avant l'année prochaine. 

À lire aussi — Le nouveau Mac Pro coûte presque 60 000 € dans sa configuration la plus puissante

Ming-Chi Kuo n'est pas allé jusqu'à dire qu'Apple n'augmenterait pas du tout les prix, mais seulement qu'ils n'enfleraient pas autant que les années précédentes. Selon MacRumors, l'analyste a également déclaré s'attendre à ce qu'Apple puisse revenir à un design comparable à celui de l'iPhone 4, qui a établi la norme pour les smartphones lors de sa sortie en 2010. Les prix actuels s'échelonnent de 809 euros pour l'iPhone 11, à 1 159 euros pour l'iPhone 11 Pro et 1 259 euros pour l'iPhone Pro Max.

Apple et la société de Ming-Chi Kuo, TF International Securities, n'ont pas pu être immédiatement contactés par Business Insider US pour un commentaire.

Version originale : Tyler Sonnemaker/Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple vient d'être détrônée de sa place de société la mieux valorisée en Bourse

Voici pourquoi les chaussures Louboutin coûtent si cher