Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Un ancien cadre de Twitter révèle la stratégie utilisée par Jack Dorsey et Steve Jobs pour être plus créatifs

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un ancien cadre de Twitter révèle la stratégie utilisée par Jack Dorsey et Steve Jobs pour être plus créatifs
Bruce Daisley, qui écrit sur la science du travail, affirme que prendre le temps de se distraire peut vous donner un avantage concurrentiel. © Sam Hodges

Twitter a été conçu lors d'une journée de brainstorming. Le défunt cofondateur et DG d'Apple, Steve Jobs, a délibérément tergiversé lorsqu'il a eu besoin de penser de manière créative. Le scénariste de "The Social Network" aurait trouvé ses meilleures idées sous la douche. L'idée commune ici : se laisser distraire peut stimuler la pensée créative. Dans l'économie actuelle, la créativité et l'innovation constituent un avantage concurrentiel pour un candidat à un emploi — plus encore que des compétences techniques spécifiques.

Il est donc plus important que jamais de se réserver du temps pour laisser son esprit vagabonder et pour laisser des idées nouvelles faire surface. Bruce Daisley, un ancien cadre de Twitter qui écrit aujourd'hui sur la science du travail, a déclaré que la meilleure façon de cultiver la pensée novatrice est de ne pas y consacrer d'efforts. "Quand vous regardez les gens qui sont créatifs, inventifs, originaux, ils ne passent pas leur temps à essayer d'être productifs tout le temps", explique Bruce Daisley à Business Insider US.

Parfois, il suffit de faire une petite promenade.

Il n'est pas si difficile d'intégrer la distraction dans sa propre journée de travail

Bruce Daisley était le vice-président de Twitter pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique avant de se retirer en janvier. Il produit aujourd'hui le podcast "Eat Sleep Work Repeat" et est l'auteur d'un livre du même nom. Sur la base de ses recherches, Bruce Daisley a déclaré qu'il existe des moyens simples d'accroître sa propre créativité au travail. Et vous n'avez pas toujours besoin de la permission de votre patron.

Prenez par exemple cette enquête de l'Institut O.C. Tanner, une société de recherche américaine sur les ressources humaines. Sur les 3 500 employés interrogés, issus d'entreprises du monde entier, la majorité s'accorde à dire que l'innovation est la responsabilité de chacun, mais ils n'ont ni le temps ni le soutien de la direction pour réfléchir à de nouvelles idées ou les mettre en œuvre.

Prenez plutôt exemple sur Steve Jobs. L'ancien DG d'Apple comptait sur la procrastination et les pauses dans son travail pour générer ses meilleures idées de produits, comme l'iPod : "Steve Jobs remettait les choses à plus tard et notait des idées, et c'était du temps bien utilisé pour laisser des idées plus originales venir sur la table", estime Adam Grant, professeur à Wharton, précédemment interrogé par Business Insider US. Cela contraste avec le fait de "plonger dans les idées les plus conventionnelles, les plus évidentes, les plus familières".

Le scénariste primé Aaron Sorkin, qui a écrit le film "The Social Network" sur les origines de Facebook, est un excellent exemple des avantages de l'errance mentale. Selon Men's Health, Aaron Sorkin prend jusqu'à six douches par jour pour surmonter son blocage d'écrivain. Il n'est pas le seul : des études montrent qu'au moins 72 % des gens ont leurs meilleures idées sous la douche.

Dans son livre, Bruce Daisley écrit qu'une autre façon de déclencher des pensées originales est d'aller faire une promenade. "Pour être créatif, nous devons laisser notre esprit vagabonder et imaginer", écrit-il. "C'est considérablement plus difficile lorsque nous passons des courriels aux réunions à une feuille de calcul Excel"

La science suggère que l'errance mentale peut faciliter la créativité

Des recherches confirment les bienfaits de la distraction.

Shelley H. Carson, psychologue à l'université de Harvard et autrice de "Your Creative Brain: Seven Steps to Maximize Imagination, Productivity, and Innovation in Your Life", a déclaré à Fast Company qu'être distrait peut faciliter la créativité : "D'une certaine manière, les distractions sont une forme d'attention — être attentif à son environnement et remarquer plus de choses nouvelles. Cela peut être l'arc d'une branche à l'extérieur de votre bureau ou le tissu de la chaise sur laquelle vous êtes assis. Être ouvert à eux permet de prendre des bribes d'information et de les combiner de manière originale, utile ou adaptative".

Cette capacité à combiner des éléments d'information différents de manière originale est également appelée pensée divergente, et elle sous-tend la créativité.

Les managers peuvent aider leur équipe à prendre du temps pour l'innovation

Si vous êtes manager, il est utile de réfléchir à la manière dont vous pouvez consacrer du temps à la réflexion innovante au sein de votre équipe.

Bruce Daisley cite son ancien employeur : avant que Twitter ne soit une entreprise cotée en Bourse de 30 milliards de dollars, ses fondateurs géraient une plateforme de podcasting appelée Odeo. En 2005, Apple a lancé le podcasting sur iTunes, et les dirigeants d'Odeo ont réalisé que leur grande idée allait être évincée du marché. Ils devaient en trouver une nouvelle.

Cette année-là, l'ancien DG de Twitter, Evan Williams, a conseillé à l'entreprise de commencer à organiser des hackathons — des sessions de codage qui durent toute la journée ou toute la nuit, très populaires dans la tech — au cours desquelles les employés feraient du brainstorming pour trouver de nouvelles idées.

Pendant le hackathon, Jack Dorsey, l'actuel DG de Twitter, a eu l'idée d'un produit qui permettrait aux gens de poster des mises à jour de leur "statut", ou sur tout ce qu'ils faisaient à un moment donné, rapporte Business Insider US.

En fin de compte, il est important pour les cadres et les employés de trouver des moyens de réduire le stress et l'anxiété quotidiens. Selon Bruce Daisley, le "mal de l'urgence" dont souffrent de nombreux professionnels — se précipitant d'une tâche à l'autre — peut entraver leur capacité à innover, ce qui les rend moins performants.

"La façon la plus simple de le dire", résume Bruce Daisley, "est que le stress tue la créativité".

Version originale : Tat Bellamy Walker and Shana Lebowitz/Business Insider

A lire aussi — On vous dit tout sur OnlyFans, le réseau social qui révolutionne le porno chez les jeunes

Découvrir plus d'articles sur :