Un bar israélien offre de la bière gratuite aux jeunes qui se font vacciner contre le Covid-19

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un bar israélien offre de la bière gratuite aux jeunes qui se font vacciner contre le Covid-19
Des bières et shots gratuits comme produits d'appel à la vaccination. © LeoPatrizi/Getty Images

La planète a commencé à visualiser le début de la fin de la pandémie de coronavirus avec la fourniture de vaccins par Pfizer, Moderna et AstraZeneca, entre autres. Cependant, beaucoup de personnes ne sont pas convaincues de l'efficacité des vaccins, même si elle est scientifiquement prouvée, et de leurs éventuels effets secondaires, de sorte qu'ils se montrent contre la vaccination. En Israël, il semble que la population soit plus que désireuse de se faire vacciner, 35 % de la population étant déjà immunisée avec les deux doses, un pourcentage qui continue d'augmenter.

Le pays a décidé de mener une stratégie quelque peu inhabituelle pour encourager les jeunes à se faire vacciner, en leur offrant gratuitement de la bière et des vaccins, selon le média El Confidencial. "Bière et shots gratuits pour les personnes vaccinées", peut-on lire dans une publicité au bar Jenia à Tel-Aviv. En collaboration avec l'hôpital Ichilov et Magen David Adom (la Croix-Rouge israélienne), cet établissement a déjà réussi à vacciner plus de 2 245 personnes au cours du week-end.

À lire aussi — Le vaccin d'AstraZeneca dénigré au profit de celui de Pfizer, en France et ailleurs en Europe

"Les Israéliens sont beaucoup moins anti-vaccins quand ils se sentent bien", commente Dan Goldschmidt, propriétaire du bar Jenia. "C'est embêtant d'aller au rendez-vous et de faire la queue, mais si vous leur offrez un verre et, pendant que vous y êtes, vous leur proposez le vaccin, ils ne refusent pas."

Les adolescents israéliens peu enclins à se faire vacciner

Beaucoup de ces jeunes ont admis se rendre au bar pour se faire vacciner afin de protéger leurs proches, mais aussi pour profiter de la bière gratuite. "Il est vrai que la ville dort depuis près d'un an", explique Eytan Schwartz, porte-parole de la municipalité de Tel-Aviv. "Mais l'idée de ce 'bar de vaccination' est que la ville se réveille immédiatement : nous avons beaucoup de vaccins, mais il nous manque les jeunes".

Selon les données du Centre d'information israélien sur les coronavirus, ces dernières semaines, 38 % des nouveaux cas sont des jeunes de moins de 19 ans, et 37 % des jeunes de 20 à 39 ans.

L'un des principaux problèmes est que beaucoup refusent l'inoculation du vaccin. Plus précisément, seuls 30 % des adolescents éligibles à la vaccination se sont fait vacciner jusqu'à présent et, selon une enquête diffusée par Channel 12, 25 % des Israéliens qui n'ont pas été vaccinés n'ont pas l'intention de le faire.

Mais cette "vaccination de comptoir" n'a pas été la seule stratégie d'incitation dans le pays ; d'autres établissements distribuent également des bonbons arabes ou des plats typiquement juifs. Une autre initiative bien établie en Israël consiste à installer des cabines de vaccination chez Ikea afin que, lorsque vous terminez vos courses, vous puissiez obtenir une vaccination "gratuite".

Version originale : Yaiza García García/Business Insider España

À lire aussi — Voici la carte des pays qui n'ont pas encore commencé à vacciner leur population

Découvrir plus d'articles sur :