Un diplomate chinois vante sur Twitter la supériorité de Huawei sur Apple... depuis son iPhone

Un diplomate chinois a tweeté une blague sur Huawei. Reuters

Alors que les tensions entre Huawei et le gouvernement américain atteignent leur paroxysme, un diplomate chinois a tweeté une blague sur Apple, le plus grand concurrent américain de Huawei. Le combat entre l'administration Trump et Huawei s'est intensifié la semaine dernière lorsqu'un décret exécutif a amené le ministère du Commerce à mettre l'entreprise sur liste noire. Huawei a par la suite obtenu un bref sursis de 90 jours.

L'ambassadeur de Chine au Pakistan, Lijian Zhao, a tweeté une blague lundi sur le décret de Donald Trump. "Regardez le logo de Huawei. Il a coupé la pomme en morceaux...", a-t-il écrit. Il a inclus à son message une photo d'une pomme découpée à des fins de comparaison :

Lire aussi —Ce que l'on sait de HongMeng OS, le "plan B" de Huawei pour remplacer Android

Huawei est actuellement le deuxième producteur mondial de smartphones, bien qu'il ait des difficultés à s'implanter sur le marché américain. Apple est le troisième, et a été dépassé par Huawei en mars, selon International Data Corp (IDC). Ce n'est pas la première fois que les logos des deux marques sont comparés. 9to5Mac rapporte que le mouvement appelant au boycott d'Apple en Chine s'est approprié cette plaisanterie.

Mais la blague s'est quelque peu retournée contre Lijian Zhao lorsque les gens ont fait remarquer que le tweet semblait avoir été envoyé depuis un iPhone. Si l'on regarde le message dans Tweetdeck, on peut lire "Twitter for iPhone".

Ce n'est pas la première fois qu'un fan de Huawei envoie un tweet de soutien à l'entreprise depuis un iPhone. En janvier, deux employés de Huawei ont été rétrogradés et leur salaire a été retenu pour avoir tweeté un message du Nouvel An avec le compte officiel de l'entreprise depuis un iPhone.

Néanmoins, la direction de Huawei ne semble pas opposée aux produits Apple. La directrice financière Meng Wanzhou transportait un tas d'appareils Apple lorsqu'elle a été arrêtée en décembre, et le PDG Ren Zhengfei a déclaré cette semaine à la télévision publique chinoise qu'il admirait la société et qu'il achetait des iPhone pour sa famille à l'étranger.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Microsoft ne dit pas un mot mais retire les ordinateurs Huawei de sa boutique en ligne

VIDEO: USB-C était censé être un connecteur universel — mais il a encore beaucoup de problèmes