Publicité

Un entrepôt Amazon détruirait 130 000 articles par semaine

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un entrepôt Amazon détruirait 130 000 articles par semaine
Un ouvrier charge un camion de colis dans un centre d'emballage Amazon, le 28 novembre 2019, à Brieselang, en Allemagne. © Sean Gallup/Getty Images
Publicité

Un entrepôt d'Amazon en Écosse détruit des millions d'invendus chaque année, selon une nouvelle enquête d'ITV. Le média britannique a filmé en caméra cachée l'intérieur de l'entrepôt d'Amazon à Dunfermline, en Écosse. On y voit des ordinateurs portables, des téléviseurs, des bijoux, des écouteurs, des livres et des masques de protection être chargés dans des caisses marquées "à détruire". Un ancien employé d'Amazon a déclaré à ITV sous couvert d'anonymat que les travailleurs de l'entrepôt avaient un objectif hebdomadaire de 130 000 articles à détruire. Cette information a été corroborée par un mémo interne consulté par ITV, qui montre qu'au cours d'une seule semaine en avril, 124 000 articles ont été marqués "à détruire".

Au cours de la même semaine, 28 000 produits ont été marqués "don". "Il n'y a de raison à cela qu'il s'agisse de ventilateurs Dyson, d'aspirateurs, de MacBook ou d'iPad d'occasion ; l'autre jour, c'était 20 000 masques Covid-19 encore dans leur emballage", a déclaré l'ex-employé. Environ la moitié des articles marqués pour la destruction étaient encore emballés, tandis que l'autre moitié était constituée d'articles retournés en bon état, ont-ils précisé. Un porte-parole d'Amazon a déclaré à Insider que l'entrepôt de Dunfermline traite tous les produits marqués pour la destruction pour l'ensemble du Royaume-Uni.

À lire aussi — Chez Amazon, on démissionne si vite que les dirigeants craignent de manquer de personnel aux États-Unis

Si 130 000 est une moyenne hebdomadaire, cela se traduirait par plus de 6 millions de produits marqués "à détruire" chaque année. En 2019, des reporters infiltrés en France ont découvert qu'Amazon avait détruit plus de 3 millions de produits en un an.

ITV a filmé les cartons de produits marqués "à détruire" chargés dans des camions et conduits vers des centres de recyclage, ainsi que vers une décharge. Dans une déclaration à Insider, le porte-parole d'Amazon a déclaré que le site de décharge mentionné par ITV était également un centre de recyclage. "Nous travaillons à un objectif de zéro élimination de produits et notre priorité est de revendre, de donner à des organisations caritatives ou de recycler les produits invendus. Aucun article n'est envoyé à la décharge au Royaume-Uni. En dernier recours, nous envoyons des articles dans un centre de valorisation énergétique, mais nous travaillons dur pour que cela ne se produise jamais", a déclaré le porte-parole.

En 2019, le Mail on Sunday avait envoyé des reporters sous couverture dans un autre entrepôt britannique, où ils ont vu des produits invendus être placés dans une zone dite "de destruction". Le Mail a ensuite suivi les produits de cet entrepôt alors qu'ils étaient chargés dans des camions et emmenés vers un site d'élimination des déchets et une décharge. Le porte-parole d'Amazon n'a pas précisé si l'entreprise avait modifié son infrastructure depuis l'enquête du Mail en 2019.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Insider

À lire aussi — Amazon enquête sur des accusations de sexisme après des révélations d'Insider

Découvrir plus d'articles sur :