Un Géant Casino affiche par erreur des télés à 30 euros, la police obligée d'intervenir pour déloger les clients

Wikimedia Commons/Groupe Casino

Des clients refusant de quitter un supermarché, obligeant les forces de l'ordre à intervenir pour évacuer le magasin. C'est mercredi 8 janvier au soir qu'a eu lieu cette scène surréaliste au sein de l'hypermarché Géant Casino du centre commercial Odysseum de Montpellier (34). Les services de la Direction de la Sécurité Publique de l'Hérault sont alertés aux alentours de 18h par le PC sécurité du Casino, selon France Bleu Hérault. 150 clients refusent alors de quitter le magasin, bloquant les caisses. "Vers 22h, les esprits commençaient à s'échauffer, les clients voulaient payer leurs articles mais les caisses étaient bloquées", raconte Anne-Sophie, témoin de la scène. La situation aurait fini par enfin se calmer aux alentours de 1h du matin.

L'origine de cette scène de pagaille ? Des téléviseurs 55 pouces affichés au prix de 30,99 euros au lieu de 439,99 euros au sein du rayon électroménager et hifi CDiscount de plusieurs hypermarchés Casino de Montpellier et de Nîmes, selon France3 Occitanie. Les clients de ces magasins se sont rués sur les produits, croyant faire l'affaire du siècle en ce premier jour de soldes d'hiver. Et ce, même si le prix était en contradiction avec la remise affichée à -30% (et non -93% comme cela aurait été le cas avec un prix de vente à 30,99 euros). La nouvelle s'est en tout cas propagée rapidement via les réseaux sociaux, amenant une grosse affluence au sein des hypermarchés concernés.

Un problème informatique à l'origine du bug d'affichage de Casino

Une fois arrivés en caisse, c'est la douche froide pour les clients : le tarif demandé est bien plus élevé que le prix affiché en rayon. Les clients du Géant Odysseum refusent alors de quitter le magasin sans leur téléviseur à prix cassé, provoquant l'intervention des forces de l'ordre. Ces derniers ont notamment réussis à faire partir les récalcitrants en échange d'attestations individuelles leur permettant de faire une réclamation auprès de la direction de Casino. 

Le souci d'affichage aurait pour origine un problème informatique. La direction du groupe Casino confirme qu'il est "(...) impossible qu'un client ait pu repartir avec une télévision à 30 euros". Les étiquettes ont depuis été rectifiées dans les rayons des hypermarchés concernés.

Les clients mécontents qui feront des réclamations pourront-ils néanmoins obtenir gain de cause ? Selon un des responsables de l'association UFC Que Choisir de Montpellier, cité par France Bleu Hérault, ils risquent de faire chou blanc : "Quand le prix affiché est manifestement erroné et ne correspond pas à la valeur réelle du bien, le vendeur est en droit de dire qu'il a commis une erreur et donc de ne pas faire payer le prix affiché". La fausse bonne affaire risque donc de tourner court pour les clients de Casino.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Casino a renoncé ce dimanche à ouvrir son hypermarché Géant de Haute-Loire en mode automatisé

VIDEO: Comment le rouge et le vert sont devenus les couleurs de Noël