Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Un homme a retrouvé les 116 professionnels qui l'ont aidé à vaincre le Covid-19 pour les remercier

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un homme a retrouvé les 116 professionnels qui l'ont aidé à vaincre le Covid-19 pour les remercier
© Hong/AP Photo

Un homme qui a passé un mois dans un coma artificiel après être tombé malade du Covid-19 au début de la pandémie a entrepris de retrouver et de remercier tous les soignants qui l'ont aidé à vaincre le virus, rapporte CNN. Jeff Gerson a passé cinq mois à traquer les 116 professionnels de la santé de l'hôpital NYU Langone Tisch, à New York, qui ont contribué à lui sauver la vie.

"Je me sens très reconnaissant et chanceux", a-t-il déclaré à CNN. "L'histoire, s'il y en a une, n'est pas nécessairement que j'ai survécu, mais que ces personnes m'ont sauvé la vie. J'ai vraiment ressenti le besoin de les retrouver, d'obtenir leurs noms et de les remercier". Jeff Gerson a été mis sous respirateur le lendemain de son arrivée à l'hôpital avec une fièvre de plus de 39 degrés, un essoufflement et une toux, en mars dernier.

A lire aussi — L'OMS et les experts rassurent sur la nouvelle souche du coronavirus détectée au Royaume-Uni

Il s'est servi des documents d'assurance et du site MYChart (un site internet américain de suivi de santé), et a contacté des travailleurs qu'il connaissait pour l'aider à retrouver les autres soignants qui l'ont aidé. "À part les infirmières avec lesquelles j'étais en contact direct, il n'y avait pas vraiment d'occasion de remercier qui que ce soit. Cela a laissé un vide dans mon rétablissement émotionnel", a déclaré Jeff Gerson. "Ayant survécu, je pleurais de joie chaque matin. Je ressentais une énorme dette et de la gratitude envers ces gens, à qui je ne pouvais même pas parler, parce qu'ils ne venaient pas dans ma chambre".

De nombreux professionnels de la santé, en particulier ceux qui ont travaillé dans les clusters tout au long de la pandémie, ont déclaré qu'ils se sentaient épuisés par la charge de travail, mais qu'ils se sentaient aussi moralement obligés de travailler et de fournir les meilleurs soins à leurs patients. Le Dr Sandra Till, pneumologue et spécialiste des soins intensifs au Banner University Medical Center à Phoenix, a déclaré à Business Insider US, en juin, lors d'une augmentation du nombre de cas en Arizona, qu'elle travaillait jusqu'à 90 heures par semaine.

Dans le cas de Jeff Gerson, les travailleurs de la santé ont également fait tout ce qu'ils pouvaient pour l'aider, même s'il était tombé malade au début de la pandémie, alors que l'on en savait beaucoup moins sur la meilleure façon de traiter la maladie.

Le Dr Luis Angel, pneumologue et spécialiste des soins intensifs, qui était l'un des médecins de Jeff Gerson, a déclaré à CNN que, alors qu'il ne faisait que son travail, le geste de Jeff Gerson était significatif pour lui : "Vous voyez la quantité importante de travail qu'il a fait. Quelqu'un qui allait très probablement mourir à l'hôpital se rétablit complètement, et alors il est capable de dire merci. C'est très significatif pour nous".

Version originale : Sarah Al-Arshani/Business Insider

A lire aussi — La Nouvelle-Zélande va offrir des doses de vaccins contre le Covid-19 aux pays voisins

Découvrir plus d'articles sur :