Un indice permet désormais d'estimer l'impact des tweets de Donald Trump sur les marchés

Le président américain Donald Trump à Fayetteville, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, le 9 septembre 2019. REUTERS/Erin Scott

Donald Trump a la gâchette facile sur Twitter. Le président ajp moméricain poste très régulièrement des messages sur le réseau social, annonçant parfois des décisions très importantes créant de forts remous sur les marchés financiers. Pour mieux mesurer l'impact de ses tweets, souvent intempestifs, la banque JPMorgan Chase a mis au point un indice baptisé ironiquement "Volfefe Index", rapporte l'AFP. Ce terme fait allusion au mot inexistant et toujours inexpliqué "Covfefe", employé par Donald Trump dans un tweet datant du 31 mai 2017, rappelle BFM Bourse. Il est combiné avec le mot "volatilité".

Cet indice entend analyser l'influence des messages du président sur la volatilité du marché de la dette. "Le président a produit plus de 10 000 tweets depuis son arrivée au pouvoir, à un rythme qui s'est accéléré ces derniers mois", précisent les analystes de la banque d'investissement américaine. "Nous avons trouvé de solides preuves démontrant que ces tweets faisaient de plus en plus bouger les taux de la dette américaine sur le marché, juste après leur publication", ajoutent-ils.

146 tweets ont eu un réel impact

Sur les 4 000 tweets publiés par le locataire de la Maison-Blanche lors des horaires d'ouverture des marchés, 146 ont eu "un impact significatif", supérieur à 0,5 point de base sur les taux des bons du Trésor américain, ont relevé les experts de JPMorgan. Suivi par 64,2 millions d'abonnés sur Twitter, Donald Trump tweete souvent sur la politique monétaire, prenant notamment pour cible Jerome Powell, le président de la Fed, la banque centrale américaine. Il a également révélé à plusieurs reprises sur le réseau social des revirements dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin, toujours très tendues. 

A lire aussi — Pourquoi la guerre commerciale Chine-USA pourrait durer jusqu'en 2021

Des mots clés utilisés par lui ont été identifiés comme suscitant des réactions particulièrement significatives sur les marchés, comme les termes "Chine" et "produits", ou encore ceux associés à l'enquête de l'ex-procureur spécial Robert Mueller sur la Russie. 

L'indice de JPMorgan vise aussi à montrer comment les messages du président américain contribuent à créer de l'incertitude sur les marchés. Si l'établissement financier reconnaît que le "Volfefe Index" est "par nature assez approximatif", il précise que cet indice pourrait être facilement transféré aux marchés des devises ou des actions. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: L'histoire de la mort de Jack Daniel implique un coffre-fort et un orteil cassé