Un magasin Go Sport met des baskets à la poubelle et soulève un tollé sur Twitter

Le magasin Go Sport du centre commercial Les Quatre Temps à la Défense. Wikipédia/Mickaël Denet

Une benne à ordures remplie à ras bord de baskets neuves tailladées au cutter devant la devanture d'un magasin Go Sport. Cette photo partagée sur Twitter par @Meleisha, une internaute, a fait un tollé et a déjà été retweetée plus de 3 000 fois en quelques heures (voir ci-dessous). Travaillant par ailleurs pour l'application de lutte contre le gaspillage alimentaire Too Good To Go, elle a précisé que la photo datait du lundi 16 septembre et qu'elle avait été prise devant le magasin Go Sport de Porte de Châtillon dans le 14ème à Paris. 

Dans une réponse au tweet initial, l'enseigne Go Sport France a indiqué : "nous présentons nos excuses aux personnes que la photo aurait pu déranger". Le message précise que "le magasin concerné est en procédure de liquidation en vue de sa fermeture définitive" et "qu'il s'agit uniquement de chaussures dépareillées, de pointures différentes les rendant inutilisables, aussi bien au don qu'à la vente en magasin". Difficile en tout cas au vu de la photo de dire s'il s'agit de vraies paires de chaussures de même taille ou pas. @Meleisha confirme de son côté avoir vu "des paires" dans la benne à ordures. Go Sport a réagi ce jeudi via une interview avec BFM de son directeur général Brice Garnier qui indique "nous comprenons très bien que les images qui ont circulé aient pu choquer". Il se défend en précisant que "les produits qui ont été pris en photo sont des articles défectueux, pas des invendus". 

'Produire pour détruire c'est fini'

Le tweet a en tout cas était remarqué par Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle indique avoir demandé plus d'informations à Go Sport France et que "produire pour détruire c'est fini". Elle précise toujours dans le même thread : "si la destruction pure et simple est avérée elle sera bientôt hors la loi". Un projet de loi va en effet être débattu fin novembre à l'Assemblée Nationale avec pour objectif d'élargir l'interdiction de destruction des invendus aux produits non alimentaires. Selon le Premier ministre Édouard Philippe, cité par BFM en juin dernier, "plus de 650 millions d'euros de produits non alimentaires neufs ou invendus sont jetés ou détruits chaque année". Le gouvernement souhaite donc faire voter rapidement cette interdiction pour une mise en application entre 2021 et 2023 au plus tard en fonction des produits concernés. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : iPad, vêtements neufs... comment les poubelles des milliardaires de San Francisco font le bonheur des éboueurs

VIDEO: Ce laboratoire de recherche sous-marin ne remonte jamais à la surface — c’est le seul au monde à rester sous l’eau