Publicité

Un navire sans pilote de l'US Navy a parcouru plus de 8 000 kilomètres

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un navire sans pilote de l'US Navy a parcouru plus de 8 000 kilomètres
Un vaisseau autonome d'essai de l'opération Ghost Fleet Overlord prend part à une démonstration lors de la conclusion de la phase I du programme en septembre 2020. © U.S. Navy
Publicité

Il aura vogué sur 4 421 miles nautiques, soit près de 8 200 kilomètres, entre le golfe du Mexique et San Diego, en Californie. Le navire, baptisé NOMAD, a effectué 98% de ce trajet en mode autonome. Seul le passage du canal de Panama, nécessaire pour rejoindre l'océan Pacifique, a été supervisé par des opérateurs en chair et en os.

Le Pentagone, par l'intermédiaire de son Bureau des capacités stratégiques (SCO), s'est félicité lundi 7 juin du succès de son deuxième transit de longue distance réalisé avec un navire sans pilote dans le cadre de son programme Ghost Fleet Overlord.

Ce programme, débuté en 2019, a été mis en place par le SCO pour accélérer l'intégration de navires autonomes dans la flotte américaine, qui seront à terme amenés à évoluer de concert avec des navires habités.

À lire aussi — Voici la liste des pays touchés par un embargo sur les armes

"L'autonomie ne se limite pas à la traversée en ligne droite de vastes zones de l'océan ; elle implique également des éléments tels que l'évitement des collisions et le respect des règles en mer", explique le Département de la défense américain. En octobre 2020, le premier vaisseau du programme Ghost Fleet Overlord, appelé RANGER, avait parcouru le même trajet en mode autonome.

'Étape importante'

"Il s'agit d'une autre étape importante pour le programme Ghost Fleet Overlord du SCO, qui soutient le cadre de campagne sans pilote de la Marine en ajoutant un deuxième navire Overlord sur la côte ouest", s'est réjoui le directeur du SCO, Jay Dryer.

Le NOMAD devrait désormais accompagner son prédécesseur pour participer à de nouveaux exercices visant à poursuivre la maturation des systèmes autonomes. En décembre 2020, le RANGER était devenu le premier navire autonome à participer à un exercice de l'US Navy avec des navires habités. "Il y a démontré avec succès la conformité aux règlements internationaux pour la prévention des collisions en mer, le maintien en poste et les missions de transit", explique le Pentagone. Début 2022, les deux navires sans pilote seront placés sous le contrôle de la marine américaine pour de nouvelles expérimentations.

Deux autres prototypes de bateaux sans pilote sont actuellement en construction et devraient rejoindre le programme Ghost Fleet Overlord. Fin 2020, l'US Navy a confié à six armateurs le développement de son programme de grands vaisseaux autonomes (Large Unmanned Surface Vehicle) pour 42 millions de dollars, soit environ 34,5 millions d'euros.

À lire aussi — Un drone ravitaille pour la première fois un avion de chasse

Découvrir plus d'articles sur :