Publicité

Un Nord-Coréen qui a introduit clandestinement "Squid Game" dans le pays va être exécuté et des lycéens condamnés

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La transfuge nord-coréen Kang Sae-byeok (joueur 067) dans "Squid Game". © Netflix
Publicité

La Corée du Nord s'en prend durement à ceux qui distribuent et regardent la série à succès de Netflix "Squid Game". Le pays reclus a condamné à la peine de mort par peloton d'exécution un homme qui a passé en contrebande et vendu la série. Et un lycéen qui a acheté une clé USB contenant la série a été condamné à la perpétuité, selon Radio Free Asia (RFA), citant des sources dans le pays.

Six autres lycéens qui regardent la série ont également été condamnés à cinq ans de travaux forcés, rapporte la RFA. Leurs superviseurs ont également été punis, les enseignants et les administrateurs de l'école ont été licenciés. Ils pourraient être bannis pour travailler dans des mines éloignées de leur lien de résidence, a ajouté le média.

À lire aussi — 10 exemples qui montrent comment la Corée du Nord utilise la technologie pour isoler ses citoyens du reste du monde

La série sud-coréenne raconte l'histoire de 456 personnes criblées de dettes qui se disputent 45,6 milliards de wons (environ 34 millions d'euros) de prix dans des jeux de survie violents.

"Tout a commencé la semaine dernière quand un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant la série sud-coréenne Squid Game et l'a regardé avec l'un de ses meilleurs amis en classe", a déclaré une source des forces de l'ordre de la province de Hamgyong du Nord au service coréen de RFA. "L'ami en a parlé à plusieurs autres élèves, qui ont été intéressés, et il a partagé la clé USB avec eux."

Première fois que la Corée du Nord punit des mineurs en vertu de cette loi

Les lycéens ont été attrapés par les censeurs du gouvernement grâce à un tuyau, a dit la source à RFA. C'est la première fois que le gouvernement nord-coréen punit des mineurs en vertu d'une loi qui pénalise la distribution, le visionnage ou la conservation de médias provenant de pays capitalistes comme la Corée du Sud et les États-Unis, a ajouté la RFA. "Le gouvernement prend cet incident très au sérieux, affirmant que l'éducation des élèves a été négligée", a déclaré la source de RFA.

L'un des élèves s'en est sorti grâce à ses riches parents qui ont versé un pot-de-vin de 3 000 dollars (2674 euros), selon le média.

Le mois dernier, un site de propagande nord-coréen géré par l'État a déclaré que la série Netflix mettait en évidence le fait que la Corée du Sud est un pays où "la corruption et les crapules immorales sont monnaie courante". Parmi les personnages de la série, on trouve de plus une transfuge nord-coréenne dont l'histoire met en lumière sa fuite de la Corée du Nord semée d'embûches.

Malgré les menaces de représailles, des copies illégales de "Squid Game" ont été introduites clandestinement en Corée du Nord. Un précédent article de Radio Free Asia indiquait que les Nord-Coréens trouvaient que les difficultés financières des personnages de la série étaient "racontables".

"Squid Game" est la série la plus regardée de tous les temps sur Netflix.

Version originale : Hulleng Tan/Insider

À lire aussi — Voici ce que le créateur de "Squid Game" a dit sur la saison 2 de la série

Découvrir plus d'articles sur :