Publicité

Un professeur en neurosciences révèle 9 conseils qu'il donnerait à la version plus jeune de lui-même

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Moran Cerf © Moran Cerf.
Publicité

Moran Cerf est professeur de neurosciences et de commerce à la Kellogg School of Management, dans l'Illinois (États-Unis). Il répond régulièrement par mal à des questions sur la psychologie, les affaires et le comportement, posées par des personnes qui assistent à ses conférences. Cette semaine, il nous fait part de neuf conseils qu'il donnerait à la version plus jeune de lui-même s'il pouvait remonter dans le temps, pour avoir une vie et une carrière florissantes. "C'est une question lourde de sens et pleine de nuances, mais qui offre aussi un bon moyen de réfléchir", affirme-t-il.

À lire aussi — Voici comment créer votre vie professionnelle idéale et obtenir l'accord de votre patron

1. Investissez dans les relations humaines — elles offrent le meilleur retour sur investissement.

Mes étudiants me demandent souvent, en tant que professeur de commerce, ce que je recommande comme investissement. Je réponds à moitié en plaisantant : "Le lobbying, parce que les gens ne coûtent pas cher". Malheureusement, cela devient de plus en plus vrai d'heure en heure. Si vous achetez un sandwich à quelqu'un et que vous l'accompagnez d'une conversation et de commentaires sympathiques sur une photo de ses enfants, puis que six mois plus tard vous lui demandez une faveur, cette personne vous la rendra généralement.

Voici la réponse non cynique : environ 18% des startups échouent à cause de désaccords et de frictions entre les fondateurs. La plus grande contrainte financière pour la plupart des gens est leur divorce, et ce qui cause le plus de stress aux gens est une relation malsaine. Il est donc essentiel d'investir dans la recherche des bonnes personnes — des partenaires dans les affaires et dans la vie.

Quelques conseils simples pour commencer à nouer des relations : retenez les dates importantes des gens (anniversaire, etc.) et appelez-les à ces dates, souvenez-vous du nom de leurs enfants, écoutez-les quand ils parlent et posez des questions sur ce qu'ils ont dit.

2. Calculez la valeur de votre temps

Déterminez la valeur d'une heure de votre temps à n'importe quel moment de votre vie. Ensuite, décidez — chaque fois que vous renoncez à votre temps — si vous êtes prêt à sacrifier cette somme d'argent.

Passer cinq ans de votre vie à faire une seule chose, que ce soit obtenir un diplôme ou avoir un emploi, dans vos meilleures années (entre 20 et 30 ans) est inestimable. Vous devriez apprendre à reconnaître la valeur de votre temps le plus tôt possible, car c'est l'un des rares actifs que vous ne pouvez pas augmenter.

3. Apprenez à quantifier la chance

La plupart d'entre nous pensons être chanceux lorsque nous voulons quelque chose qui est peu probable de se produire et qu'elle se produit. De même, nous pensons que nous n'avons pas de chance lorsque quelque chose que nous ne voulons pas se réalise quand même.

Voici une façon de quantifier la chance : faites un arrêt sur image pendant un instant et imaginez ce que vous donneriez pour vous retrouver dans la situation que vous avez en ce moment si les choses tournaient mal un jour.

Par exemple, chaque fois que vous rentrez chez vous en voiture, que vous dépassez la limite de vitesse et que vous n'avez pas de contravention, considérez ce moment comme un coup de chance. Ensuite, lorsque vous recevez une contravention pour excès de vitesse, divisez son coût par toutes les autres fois où vous n'avez pas reçu de contravention alors que vous la méritiez. C'est ainsi que vous vous souviendrez que vous avez eu de la chance de nombreuses fois et que vous ne l'avez pas remarqué.

Vous voulez un autre rappel ? Si vous lisez ces lignes, cela signifie que vous avez un ordinateur ou un téléphone portable, que vous savez lire et écrire et que vous êtes en assez bonne santé pour vous préoccuper de choses autres que votre survie. Notez-le mentalement.

4. Prenez des risques financiers proportionnels à votre âge

Tout comme vous voulez diversifier vos investissements en permanence, vous voulez lier votre risque à votre âge. Lorsque vous êtes jeune (disons dans la vingtaine), vous pouvez vous permettre de faire des erreurs et de réessayer. À cet âge, ne pas essayer est la plus grosse erreur. La personne que vous n'avez pas invitée à sortir parce que vous étiez timide, l'appel que vous n'avez pas passé à un ami de vos parents qui créait une entreprise, le cours que vous n'avez pas suivi à l'université parce qu'il commençait à 8 heures du matin, tout cela est crucial dans la vingtaine. Ils le sont moins à la cinquantaine. Alors faites-en plus quand vous êtes jeune.

C'est là que la diversification entre en jeu : Placez l'argent dans des investissements sûrs plus jeune. La clé pour gagner de l'argent en bourse, c'est le temps. Pas le timing, le temps. Si vous êtes capable d'attendre suffisamment longtemps, vous pouvez faire fortune.

5. Soyez rebelle

Cette phrase pourrait vous attirer des ennuis. Elle pourrait aussi m'attirer des ennuis pour l'avoir défendue. Mais je suis prêt à prendre le risque (voir point 4).

Vous devriez vous entraîner à faire des choses qui repoussent les limites autant que possible chaque fois que vous le pouvez. L'histoire suggère que le fait de repousser les limites et d'être rebelle (sous forme de militantisme, d'opinions, d'entreprises, de recherche et dans de nombreux autres domaines) s'avère utile.

Si tout le monde marche à droite et que vous entraînez votre cerveau à penser "et si je marchais à gauche", vous apprendrez au moins que d'autres options existent. Peut-être qu'en temps voulu, vous tomberez sur une idée à laquelle personne n'a pensé ou trouverez une nouvelle voie que personne n'a vue.

6. Tenez un journal

Ce conseil apparaît dans la dernière séance de mon cours de commerce à Kellogg, lorsque je donne aux étudiants quelques "conseils gratuits pour la vie". Beaucoup de nos étudiants veulent trouver une grande idée de startup ou d'innovation. Voici un autre moyen de trouver votre grande idée : tenez un journal.

Chaque fois que vous rencontrez quelque chose qui n'a pas de sens, écrivez-le. Votre prochaine startup est là.

Vous marchez sous la pluie avec un parapluie, mais vos chaussures sont toujours mouillées — une startup. Vous êtes agacé de devoir séparer les chemises blanches des chemises de couleur avant de faire la lessive — une startup. Vous ne comprenez pas pourquoi la ligne n'arrête pas de se déconnecter pendant votre appel au service clientèle et que lorsque vous redémarrez, vous devez revoir les détails avec l'agent suivant — une startup. Ma liste est longue et pleine de ces idées, car je tiens un journal.

Ces génies qui ont eu de grandes idées de startup ne sont pas plus intelligents que vous, ni plus chanceux (voir le conseil n° 3). Ils ont simplement pris note de quelque chose dans le monde que vous avez vu aussi, mais que vous n'avez pas enregistré.

7. Ne suivez pas votre passion

J'ai récemment eu une conversation avec deux de mes collègues — les professeurs Scott Galloway de la Stern School of Business et Sinan Aral, de la Sloan du MIT — au cours de laquelle ce sujet a été abordé. Scott l'a expliqué mieux que moi, mais je résumerais par ceci : "Suis ta passion" est un conseil terrible. Suivez plutôt ce pour quoi vous êtes doué et faites-le de manière fantastique. Cela deviendra progressivement votre passion. Les gens aiment ce qu'ils font quand ils le font parfaitement.

8. Ayez le sens de l'humour

J'ai récemment terminé la lecture de "La quête de sens de l'homme" de Viktor Frankl. Je ne peux pas rendre justice à son articulation de ce conseil, mais si je devais le reformuler avec mes propres mots, ce serait : "Si vous êtes capable de trouver de l'humour même dans les moments les plus sombres, alors vous serez capable de supporter les moments les plus difficiles."

J'étais un jour dans une salle où un de mes collègues, le Dr Yossi Vardi, avait fait porter des chapeaux de clown aux PDG d'Alcatel, d'Intel, de Wix et d'Orange tout en répondant aux questions sérieuses d'enfants sur leur rôle de PDG. Je lui ai demandé comment il avait réussi à leur faire accepter cela. Il m'a répondu qu'il leur avait rappelé que leur sens de l'humour était crucial pour les amener au poste de PDG.

9. Développer la maîtrise de soi

Les recherches montrent que la capacité à exercer une maîtrise de soi est corrélée à la santé, aux bonnes relations et aux décisions professionnelles réussies. Comment entraînez-vous votre cerveau à la maîtrise de soi ? En vous exerçant.

Voici comment : choisissez une chose que vous ne faites pas — et tenez-vous-y. Par exemple, à l'âge de 14 ans, j'ai décidé que je ne boirai jamais de café. En conséquence, je n'en ai jamais goûté. Jamais. Vous pouvez faire le contraire — décider de faire quelque chose tous les jours. Par exemple, passer une minute à faire des pompes. Cet exercice peut être aussi simple qu'une minute, mais vous devez le faire quotidiennement. C'est ainsi que vous entraînerez votre cerveau.

Version originale : Moran Cerf/Insider

À lire aussi — Télétravail : 4 conseils de psy pour vous aider à séparer temps libre et temps de travail

Découvrir plus d'articles sur :