Apple prévoit que l'augmentation de catastrophes liées au changement climatique pourrait augmenter la demande d'iPhones

Une installation de panneaux solaires Apple en Chine. Apple

  • Apple prévoit de potentielles opportunités si le changement climatique augmente le nombre de conditions météorologiques extrêmes ou renforce la réglementation gouvernementale.
  • Dans un nouveau rapport, Apple indique que ses fonctions de sécurité, notamment une lampe de poche, pourraient augmenter la demande d'iPhones.
  • Mais il existe également de nombreux risques pour les entreprises créées par le changement climatique.

Les dangers du changement climatique — de l'élévation du niveau de la mer à des sécheresses plus fréquentes — devraient avoir un impact dévastateur sur la société.

Pour Apple, les changements climatiques pourraient également se traduire par une fidélisation de sa clientèle ainsi qu'une plus forte demande d'iPhones.

C'est l'une des conclusions du rapport publié par Apple sur son activité, qui a été révélé mardi par CDP (Carbon Disclosure Project), une organisation britannique à but non lucratif qui collecte des informations sur l'impact environnemental des entreprises.

Apple fait partie des nombreuses grandes entreprises, dont Walt Disney et Bank of America, qui fournissent à l'organisation de tels rapports identifiant les risques et les opportunités "liés au climat" et pouvant potentiellement avoir un impact significatif sur leurs activités.

Le rapport étonnamment détaillé comprend des éléments sur les risques, les opportunités et les personnes de l'entreprise supervisant le programme environnemental d'Apple. Apple a confirmé que les réponses avaient été soumises au nom d'Apple et que le rapport était volontaire et n'avait pas été exigé par un organisme de réglementation gouvernemental. Bien que les estimations reposent sur des informations publiques, le rapport propose une évaluation intéressante de la manière dont Apple considère l'impact du changement climatique sur ses activités.

Par exemple, Apple a déclaré qu'il serait "plus probable qu'improbable" qu'il y ait un avantage à ce que différents gouvernements renforcent leurs règles concernant l'efficacité énergétique des produits électroniques. "Apple serait bien placé pour tirer parti de ces réglementations, en raison de son attention constante portée à l'efficacité énergétique de ses produits", a déclaré l'entreprise dans son rapport.

Le bénéfice potentiel? 2,3 milliards de dollars, calculés en prenant en compte une augmentation hypothétique des ventes totales d'Apple.

Une autre opportunité identifiée par Apple dans le rapport est qu'une augmentation du nombre d'événements météorologiques violents pourrait augmenter la demande d'iPhones.

"Les appareils mobiles peuvent servir de réseau de communication de base dans des situations d'urgence ou de quasi-urgence", a écrit Apple. "Ils peuvent servir de lampe de poche ou de sirène; ils peuvent fournir des instructions de premiers soins; ils peuvent servir de radio; ils peuvent être rechargés pendant plusieurs jours à l'aide de batteries de voiture ou même de manivelles. Tandis que les gens commencent à être confrontés de plus en plus fréquemment à des phénomènes météorologiques violents, nous nous attendons à ce que les utilisateurs exigent de plus en plus de confiance et de préparation en matière de sécurité personnelle et de bien-être de leurs proches."

"Ce potentiel besoin renforce une tendance qui, nous le croyons, est déjà manifeste suite aux événements du 11 septembre 2001, de l'ouragan Katrina, de la tempête Sandy et de l'ouragan Harvey", poursuit l'entreprise.

Apple a déclaré que ses fonctionnalités comme "SOS", qui permet aux iPhones et aux Apple Watch de contacter facilement les services d'urgence, pourraient entraîner "une augmentation de la fidélisation et de la demande des clients".

Apple a également déclaré que l'impact positif du changement climatique pourrait atteindre 920 millions de dollars (790 millions d'euros) et que c'est "à peu près aussi probable qu'improbable". Ces calculs ont été faits en ajoutant une valeur hypothétique supplémentaire de 0,5% à la valeur actuelle de la marque, estimée par Interbrand.

"Au cours des dernières années, par exemple, nous avons autorisé les iPhones à recevoir des alertes d'urgence wifi, y compris des alertes du service météorologique national et des autorités locales. Ces alertes apparaissent également sur Apple Watch. Nous proposons également une application gratuite 'Localiser mes amis', et une lampe de poche rapidement accessible", écrit Apple.

Apple a également déclaré que l'entreprise pourrait réussir à fabriquer des produits attrayants pour les personnes préoccupées par le changement climatique ou la hausse des prix de l'électricité.

Faire face aux risques

Lisa Jackson, vice-présidente des politiques et des initiatives sociales de l'environnement chez Apple. Getty

Toutefois, outre ces opportunités, les activités d'Apple pourraient encore être sérieusement exposées au changement climatique.

Par exemple, Apple a déclaré que des phénomènes météorologiques violents pourraient "peser sur les systèmes d'infrastructure" nécessaires à la fabrication et à la vente de ses produits.

Coût potentiel? 300 millions de dollars — une somme importante, bien que ce ne soit qu'une fraction des dépenses d'exploitation d'Apple pour 2017 qui se chiffrait à 194 milliards de dollars.

Apple a également déclaré qu'être soucieux de l'environnement était important pour sa réputation. "Par exemple, si Apple n'est pas transparent et n'explique pas correctement ses actions à ses parties-prenantes, une idée fausse pourrait donner l'impression que la société ne se sent pas responsable vis-à-vis de l'environnement", écrit Apple.

"Même s'il est peu probable qu'un incident quelconque affecte la réputation de la société, avec le temps et de manière cumulative, un manque de transparence pourrait nuire à la valeur de la marque Apple et pourrait réduire la tendance des gens à acheter, à investir ou à travailler pour Apple", a poursuivi la société.

Selon le rapport, jusqu'à présent, de nombreux aspects des activités d'Apple n'ont pas été affectés, mais Apple se prépare pour l'avenir. Un exemple fournit par le rapport est le fait que l'entreprise a planté au sein de son nouveau siège social des arbres résistants à la sécheresse et construit des bermes — un investissement d'environ 60 millions de dollars.

Apple publie un rapport environnemental chaque année et 100% de ses magasins, bureaux et autres activités sont alimentés par des énergies renouvelables, déclare fièrement la société. Lisa Jackson, ancienne directrice de l'Environmental Protection Agency des États-Unis, dirige les efforts environnementaux internes d'Apple et est en lien direct avec le DG d'Apple, Tim Cook.

"Aujourd'hui, nous sommes concentrés sur trois priorités pour lesquelles nous et nos parties-prenantes pensons qu'Apple peut faire une plus grande différence", a déclaré Jackson dans une lettre publiée en avril dernier, citant comme priorités clés le changement climatique, la préservation des ressources et l'utilisation de matériaux plus sûrs.

Apple figurait parmi les 30 sociétés basées aux États-Unis à avoir reçu la note "A" de la part de CDP.

Version originale: Kif Leswing/Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple envisage de ralentir le rythme de ses recrutements dans certains métiers en raison de l'essoufflement des ventes d'iPhones

VIDEO: Regardez ces planches de bois prendre feu à l'électricité — d'incroyables figures de Lichtenberg apparaissent