Publicité

Un sous-marin nucléaire d’attaque américain endommagé après une collision

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un sous-marin nucléaire d’attaque américain endommagé après une collision
Le submersible a percuté un objet en mer de Chine méridionale. © US Navy
Publicité

Un sous-marin d'attaque rapide à propulsion nucléaire de l'US Navy a été impliqué dans une collision dans les fonds marins avec un objet au début du mois, a indiqué la marine dans un communiqué le 7 octobre. Le submersible a été endommagé et un nombre indéterminé de membres de l’équipage a été blessé.

La flotte américaine du Pacifique a déclaré (PACFLEET) que "le sous-marin d'attaque rapide de classe Seawolf, USS Connecticut (SSN 22), a heurté un objet en immersion dans l'après-midi du 2 octobre, alors qu'il opérait dans les eaux internationales de la région Indo-Pacifique".

À lire aussi — Les 11 puissances possédant le plus de sous-marins dans le monde

La collision du submersible a été rapportée pour la première fois par le site USNI News. La PACFLEET a refusé de dire avec quoi son bâtiment de guerre est entré en collision pendant l'incident, se contentant d’affirmer à Insider que l'incident fait l'objet d'une enquête. Un responsable a toutefois déclaré au Navy Times que la topographie de la zone n'indiquait pas la présence d'une masse terrestre sur la trajectoire du sous-marin.

De plus, rien n'indique que la collision était hostile ou qu'elle impliquait un autre navire. La PACFLEET a également refusé de préciser le lieu exact de la collision, mais des responsables américains ont déclaré à Fox News qu'elle s'était produite en mer de Chine méridionale.

Le réacteur nucléaire n'a pas été touché

La marine indique que le submersible est dans un état sûr et stable, que l'installation de propulsion nucléaire et les espaces associés n'ont pas été touchés et qu'il n'y a pas eu de blessures mettant la vie en danger. Les blessures, a déclaré un responsable au Navy Times, étaient principalement "des bosses, des contusions et des lacérations".

En ce qui concerne les dommages subis par le sous-marin, "l'étendue des dégâts sur le reste du sous-marin est en cours d'évaluation", a précisé un porte-parole de la PACFLEET. L'USS Connecticut, qui est basé à la base navale de Kitsap-Bremerton dans l'État de Washington, a été déployé dans le Pacifique à la fin du mois de mai. Le Navy Times rapporte que le sous-marin endommagé devait arriver à Guam jeudi 7 octobre.

Un sous-marin endommagé doit généralement voyager à la surface pour protéger sa coque endommagée qui pourrait être soumise à des contraintes, voire à une implosion, sous l'eau. On ne sait pas encore si le Connecticut est encore apte à être immergé.

L'USS Connecticut est l'un des trois seuls sous-marins de la classe Seawolf. Il est largement considéré comme l'un des submersibles les plus performants de l'US Navy. Cette puissante classe de sous-marins d'attaque a été construite vers la fin de la guerre froide pour traquer les sous-marins soviétiques en eau profonde, mais par la suite, l’US Navy a annulé le coûteux programme Seawolf.

Bien que la marine américaine exploite toujours sa flotte limitée de sous-marins de classe Seawolf, qui comprend également l'USS Seawolf et l'USS Jimmy Carter, maintenant le principal sous-marin d'attaque de la flotte est le sous-marin de classe Virginia.

Version originale : Ryan Pickrell / Insider

À lire aussi — La Russie teste pour la première fois son missile hypersonique Zircon depuis un sous-marin

Découvrir plus d'articles sur :