Publicité

Un superyacht destiné à étudier le changement climatique propose des billets à 3M$

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un superyacht destiné à étudier le changement climatique propose des billets à 3M$
Si vous êtes étudiant ou scientifique, le voyage à bord du superyacht pourra vous être offert. © Earth 300
Publicité

Pour 3 millions de dollars, vous pourriez vous offrir un voyage de 10 jours à bord d'un yacht à propulsion nucléaire, et sans émissions polluantes. Vous pourriez également faire le voyage gratuitement si vous êtes un étudiant ou un scientifique sélectionné pour participer à l'étude des effets du changement climatique. Le yacht, appelé Earth 300, sera une icône mondiale pour la science, selon leur site web.

Il est actuellement prévu qu'il prenne la mer en 2025 avec à son bord 160 scientifiques de diverses disciplines, 20 étudiants, 165 membres du personnel et 40 invités de marque qui peuvent se permettre de payer leur billet 3 millions de dollars (environ 2,5 millions d'euros). Aaron Olivera, directeur général d'Earth 300, a déclaré à Money FM qu'il avait pensé au yacht et au voyage en 2015, lorsqu'il faisait de la plongée sous-marine aux Maldives et avait vu les coraux morts, tués par la sur-acidification de l'océan. Il a alors eu l'idée de rassembler les scientifiques "les plus brillants et les plus intelligents" à bord d'un navire d'un genre nouveau, afin qu'ils travaillent ensemble pour trouver des solutions au changement climatique.

À lire aussi — Ces projets montrent que créer des villes-forêts pour lutter contre le changement climatique fonctionne réellement

La conception du navire, qui sera alimenté par une énergie atomique sûre et durable provenant d'un réacteur à sel fondu, comportera 22 laboratoires "de pointe", dans les domaines de l'intelligence artificielle, de la robotique, de l'apprentissage automatique, du traitement des données en temps réel, et le dernier ordinateur quantique, selon le site web. "C'est la science de pointe en mer", a déclaré Aaron Olivera sur Money FM le 9 avril.

Le navire a une allure élégante. Il mesure 300 mètres de long, soit environ trois terrains de football, 46 mètres de large, soit environ un terrain de basket et demi, et 60 mètres de haut au sommet, soit environ la hauteur d'un immeuble de 18 étages. "C'est un navire qui a la taille globale d'un bateau de croisière, mais ce n'est pas un bateau de croisière ; il a l'apparence globale d'un superyacht, mais ce n'est pas un superyacht", a déclaré Aaron Olivera lors de l'émission de radio. "Il possède la technologie nécessaire pour rivaliser avec un porte-avions, mais ce n'est pas un porte-avions. Il aura l'endurance et les capacités d'exploration d'un navire d'exploration, mais ce n'est pas un navire d'exploration. C'est tout cela à la fois".

La première croisière est annoncée pour 2025. Earth 300

'Les océans sont le cœur battant de la planète. Sans océans, il n'y a pas de vie possible'

Avant de fonder Earth 300, Aaron Olivera était le président de Falcon Royal Yachts, participant à la création de deux mégayachts de luxe conçus par Porsche, selon son profil LinkedIn. Avant cela, il a travaillé chez Corporate Grand, créant des expériences de restauration et de divertissement d'élite pour les personnes ultra-riches. Le PDG a "des expériences dans une myriade de secteurs, de la formation et du développement à l'édition, l'hôtellerie, la vente au détail et la navigation de plaisance", selon sa biographie sur le site web d'Earth 300. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il avait décidé de créer un navire qui servirait à étudier le changement climatique, Aaron Olivera a répondu : "Les océans sont le cœur battant de la planète. Sans océans, il n'y a pas de vie possible".

Le projet a cependant encore du chemin à parcourir. Aaron Olivera a déjà investi 5 millions de dollars (4,2 millions d'euros environ) dans la conception du bateau, et des chantiers navals européens et sud-coréens sont susceptibles d'en assurer la construction, selon le site Entrepreneur. Le site d'information précise que le coût total du navire serait compris entre 500 et 700 millions de dollars (entre 418 et 585 millions d'euros, ndlt), une partie du financement provenant d'investisseurs privés.

"L'idée était de concevoir un objet qui serait capable de capter l'imagination de tout le monde à l'échelle mondiale", a déclaré Olivera sur Money FM, ajoutant qu'"il n'existe a rien de tel".

Version originale : Natasha Dailey/Insider

À lire aussi — Elon Musk se dit 'super motivé' pour lutter contre le changement climatique avec Joe Biden

Découvrir plus d'articles sur :