Un tremblement de terre de magnitude 5,1 ressenti de Rennes à Bordeaux

L'estimation régionale du tremblement de terre du 21 juin. Bureau central sismologique français

La terre a tremblé ce vendredi matin dans l'ouest de la France. Le Bureau central sismologique français (BCSF) rapporte en effet qu'un séisme de magnitude 5,1 sur l'échelle de Richter a été mesuré à 30 kilomètres de la ville de Bressuire, dans les Deux-Sèvres. Le tremblement de terre serait survenu à 8h50. Dans un premier temps, ce sont des habitants qui ont fait état de leur inquiétude sur les réseaux sociaux. D'après les témoignages recueillis par le BCSF, la secousse a été ressentie de Rennes à Bordeaux. 

Le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS) indique sur son site que le tremblement de terre a été suivi de deux répliques de magnitude moins forte. La préfecture de Charente-Maritime a déclaré sur Twitter qu'un "recensement de potentiels dégâts est en cours". "Nous avons reçu neuf appels, essentiellement de gens inquiets. Mais il n'y a eu aucune intervention", ont indiqué dans la matinée les pompiers de Maine-et-Loire à l'AFP, rapporte Le Figaro.


Bressuire se trouve dans une zone de sismicité modérée, selon une carte du ministère de la Transition écologique. "Ce séisme fait clairement parti des plus importants enregistrés dans la région", a indiqué à franceinfo Jérôme Vergne, sismologue à l'Ecole et observatoire des sciences de la Terre à l'université de Strasbourg. "Il a été largement ressenti par la population dans tout le département du Maine-et-Loire. On a des témoignages qui vont jusqu'à Caen au nord et Bordeaux au sud".

Ces derniers mois, deux autres séismes ont secoué l'ouest de la France. Le 20 mars, un tremblement de terre de magnitude 4,9 a été enregistré à 18km de Jonzac, en Charente-Maritime. Il avait été ressenti à Bordeaux, rapportait Sud Ouest qui indiquait même que ses locaux avaient vibré durant quelques secondes. Jérôme Vergne estimait alors que le séisme était "relativement exceptionnel" du fait de sa localisation, l'épicentre étant "à la limite de l'une des zones que l'on considère comme l'une des moins sismique de France". Un autre tremblement de terre, de magnitude 3,6, avait ensuite été enregistré le 6 avril à 21 kilomètres de Jonzac.

"Il peut y avoir des répliques dans les heures et les jours qui viennent", a ajouté le sismologue auprès de franceinfo ce vendredi. "Généralement, elles sont de magnitude plus faible et s'espacent dans le temps". 





Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un instrument français a détecté un tremblement sur Mars et c'est une première mondiale

VIDEO: 6 astuces scientifiques pour vous aider à vous endormir