Carlos Ghosn a été libéré après avoir payé une caution de près de 4 millions d'euros

L'ancien président de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, quittant le bureau de son avocat à Tokyo, le 3 avril 2019. Kyodo/via REUTERS

Carlos Ghosn, vêtu d'un costume sombre et d'une chemise blanche sans cravate, a quitté le centre détention de Tokyo, a dit ce jeudi 25 avril un témoin à Reuters, le tribunal du district de Tokyo ayant accepté peu avant la demande de libération sous caution du président déchu de Nissan et de Renault. Ce dernier avait une nouvelle fois été arrêté le 4 avril en raison de soupçons d'enrichissement personnel au détriment de Nissan.

Carlos Ghosn avait auparavant versé une caution de 500 millions de yens (4 millions d'euros environ), selon le tribunal de Tokyo. L'appel du parquet contre la décision de le libérer a été rejeté plus tôt dans la journée. Carlos Ghosn a été inculpé lundi d'un chef d'accusation supplémentaire d'abus de confiance aggravé par le parquet de Tokyo, sa quatrième inculpation depuis le début des procédures judiciaires engagées à son encontre au Japon.

L'architecte de l'alliance Renault-Nissan, qui clame son innocence, avait été libéré une première fois sous caution le 6 mars, après 108 jours de détention sur des accusations de malversations financières.

Cette remise en liberté est assortie de plusieurs conditions restrictives et de mesures visant à empêcher Ghosn de falsifier des preuves. L'ancien dirigeant a interdiction de quitter le Japon.

Article mis à jour jeudi 25 avril après-midi après la sortie de Carlos Ghosn du centre de détention.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Carlos Ghosn aurait dépensé l'argent de Nissan dans des boutiques de luxe

VIDEO: Voici comment Rafael Nadal gagne et dépense ses millions