Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Un vaccin expérimental contre le Covid-19 est efficace sur les singes et donne de l'espoir

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Un macaque rhésus à Hong Kong le 30 avril 2011. © Ed Jones/AFP via Getty Images

Six singes ayant reçu un vaccin développé par l'université d'Oxford n'ont pas contracté le coronavirus, après y avoir été exposés pendant 28 jours. Ce résultat est un signe avant-coureur prometteur pour le vaccin, qui fait également l'objet d'essais sur l'homme. Cependant, une version fonctionnelle du vaccin pour les humains ne sera pas disponible avant plusieurs mois, même dans le meilleur des cas. L'expérience sur les singes a été réalisée fin mars par des scientifiques du gouvernement américain au Rocky Mountain Laboratory à Hamilton, dans le Montana, a rapporté lundi 27 avril le New York Times.

Six macaques rhésus ont reçu un vaccin produit par l'Institut Jenner et l'Oxford Vaccine Group. Ils ont ensuite été exposés à de fortes concentrations du coronavirus dont on sait qu'il a déjà rendu malades d'autres singes. Ces singes n'ont cependant pas souffert d'effets néfastes et sont restés en bonne santé jusqu'à au moins 28 jours après, a déclaré le New York Times. "Le macaque rhésus est à peu près ce que nous avons de plus proche de l'homme", a déclaré au New York Times Vincent Munster, chef de l'unité d'écologie des virus au laboratoire.

Le premier essai sur l'homme du vaccin hAdOx1 nCoV-19 de l'Oxford Vaccine Group. YouTube/University of Oxford

L'Institut Jenner, qui fait partie de l'Oxford Vaccine Group, fait figure de chef de file dans la course mondiale pour trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus. Le gouvernement britannique a promis 20 millions de livres, soit près de 23 millions d'euros, pour l'essai clinique. Le vaccin administré aux macaques rhésus est appelé hAdOx1 nCoV-19. Les essais sur l'homme ont commencé jeudi et devraient se terminer en septembre. Le processus de développement d'un vaccin est long, et même avoir un produit utilisable d'ici septembre serait exceptionnellement rapide.

Lundi, le plus grand fabricant de vaccins au monde, le Serum Institute of India, a déclaré qu'il n'attendrait pas la fin de l'essai et qu'il fabriquait à titre préventif 40 millions de doses pour gagner du temps au cas où il fonctionnerait.

Le Serum Bio-Pharma Park à Pune, en Inde.  Serum Institute

Sinovac Biotech, une entreprise basée à Pékin, est également à la recherche d'un vaccin contre le coronavirus. Elle a découvert la semaine dernière que son vaccin semblait également efficace chez les macaques. Les essais sur l'homme ont maintenant commencé.

Les humains et les macaques partagent environ 93% de leur ADN. Toutefois, ce n'est pas parce qu'un vaccin semble fonctionner sur un macaque qu'il fonctionnera sur l'homme. Pas moins de 80 vaccins contre le coronavirus sont en cours de développement, mais certains instituts choisissent de sauter l'étape des essais sur les animaux pour gagner du temps.

Version originale : Bill Bolstock/Business Insider.

A lire aussi — L'Institut Pasteur utilise le vaccin contre la rougeole pour développer un 'cheval de Troie' contre le Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :