Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Un vaste réseau de piratage de chaînes télé par l'IPTV, Xtream Codes, démantelé par les polices européennes

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Un vaste réseau de piratage de chaînes télé par l'IPTV, Xtream Codes, démantelé par les polices européennes
© Kaboompics/Pexels

Regarder des films et séries, suivre des matchs ou accéder à des bouquets de chaînes payantes pour seulement 12 euros par mois. L'offre est alléchante, mais aussi illégale. Les polices de plusieurs pays européens, dont la France, ont démantelé la plateforme Xtream Codes, présentée comme le plus important réseau au monde de piratage passant par la technique de l'IPTV, ont annoncé mercredi les douaniers italiens et Eurojust, l'unité de coopération judiciaire de l'Union européenne. Concrètement, les pirates diffusaient via internet des flux audiovisuels normalement payants.

"En 2015, le groupe a commencé à rediffuser et à vendre illégalement des produits et services de télévision à la carte, semblables à ceux offerts par Sky Italia, Mediaset Premium, Netflix, Dazon et Infinity", a expliqué Eurojust dans son communiqué. "Plusieurs stations de retransmission ont été mises en place grâce à des serveurs spéciaux qui désactivaient le cryptage des programmes originaux et généraient un signal IPTV illégal, violant le droit de la propriété intellectuelle".

La plateforme était surtout utilisée en Italie où elle réunissait plus de cinq millions d'utilisateurs pour un chiffre d'affaires estimé à environ 60 millions d'euros. "Les dommages causés par cette bande organisée s’élèvent à environ 6,5 millions d’euros, ce qui compromet l’existence de nombreux fournisseurs légaux de télévision payante sur le marché", a affirmé Eurojust qui précise que "les actifs obtenus illégalement ont ensuite été transférés sur des comptes bancaires étrangers".

200 serveurs mis hors ligne

Grâce à l'enquête européenne, conduite par le parquet de Naples, la plateforme Xtream Codes, qui aurait été développée par deux citoyens grecs, a été désactivée. 23 personnes ont été arrêtées et plus de 150 comptes Paypal ont été bloqués. Plus de 200 serveurs ont aussi été mis hors ligne en Allemagne, en France et aux Pays-Bas. Les responsables de Xtream Codes encourent une peine de six mois à trois ans de prison et jusqu'à 25 822 euros d'amende.

Selon une étude de l'Ifop réalisée en mai dernier pour Hadopi, l'autorité française chargée de lutter contre le piratage, 25% des Français utilisent des services illégaux pour regarder la télévision en direct. Parmi eux, 5% recourent à l'IPTV, une technique qui ne requiert qu'une simple connexion internet.

Découvrir plus d'articles sur :