Une appli mobile pourrait détecter la maladie d'Alzheimer en écoutant la voix selon Bill Gates

Bill Gates pense que de nouvelles technologies pour guérir la maladie d'Alzheimer devraient voir le jour. Susan Walsh / AP

La marche à suivre pour mettre au point un traitement qui guérirait la maladie d'Alzheimer est incroyablement compliquée. Pendant près de 20 ans, les chercheurs ont mené des essais cliniques ciblant les protéines responsables de la maladie, sans grand succès. Aujourd'hui, environ 5,7 millions d'Américains vivent avec la maladie d'Alzheimer. D'ici 2050, ce nombre devrait passer à 14 millions. Dans un nouvel article de blog, Bill Gates a souligné la nécessité d'une méthode "fiable, abordable et facile à utiliser" pour le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer. C'est une question liée à une expérience personnelle : le père de Bill Gates est atteint de la maladie d'Alzheimer.

L'article de Bill Gates coïncide avec le lancement d'une nouvelle initiative de recherche du programme Diagnostics Accelerator de la Fondation Alzheimer's Drug Discovery. Le projet vise à accélérer la mise au point de technologies susceptibles de fournir de nouvelles méthodes de détection de la maladie d'Alzheimer. Quelques-uns des milliardaires les plus influents au monde, y compris Bill Gates et le DG d'Amazon, Jeff Bezos, ont fait des donations au programme. Bill Gates a déclaré que leurs investissements pourraient aider à ouvrir la voie à des applications permettant de prévenir le risque de maladie d'Alzheimer à l'aide du son de nos voix.

"Je suis enthousiaste à l'idée d'un futur potentiel où identifier le risque de développer la maladie d'Alzheimer réside dans une simple application pour smartphone qui vous demande de faire attention à certains signes avant-coureurs dans la manière dont vous parlez", écrit Bill Gates.

Le projet Framingham Heart Study, élaboré depuis 71 ans, étudie trois générations d'habitants d'une ville du Massachusetts et poursuit l'idée d'une application vocale. Les fichiers audio de l'étude sur les patients atteints de démence pourraient donner un aperçu de leurs schémas vocaux uniques, a déclaré Bill Gates.

Jesse Orrico/Unsplash

Bien que la technologie de diagnostic des formes de la parole doit encore être développée et reste à prouver, elle pourrait permettre de détecter rapidement la maladie d'Alzheimer, lorsqu'elle est encore facile à traiter.

"Vous pourriez même empêcher quelqu'un de contracter la maladie d'Alzheimer", écrit Bill Gates.

Aujourd'hui, de nombreux patients se soumettent à un dépistage de la maladie d'Alzheimer seulement après avoir commencé à présenter des symptômes physiques. Mais au moment où une personne ressent une perte de mémoire ou a du mal à penser, elle a probablement dépassé les premiers stades de la maladie. Selon l'institut national sur le vieillissement, la maladie d'Alzheimer peut commencer à endommager le cerveau 10 ans ou plus avant l'apparition des premiers symptômes.

Les médicaments pour contrer la maladie d'Alzheimer actuellement sur le marché offrent une solution de fortune pour traiter ces symptômes, notamment la perte de mémoire, une altération du jugement ou des difficultés d'élocution, plutôt que la maladie elle-même.

Les médecins peuvent également détecter la maladie d'Alzheimer, en faisant une ponction médullaire ou un scanner du cerveau, mais ces options sont coûteuses, désagréables et nécessitent que les patients restent assis (ce qui peut être difficile pour un patient atteint d'Alzheimer).

Mais cette application vocale décrite par Bill Gates ne résoudrait pas entièrement le problème, car nous ne disposons toujours pas d'un bon moyen de traiter ou de guérir la maladie d'Alzheimer une fois le patient diagnostiqué.

L'une des formules de traitement les plus prometteuses est un médicament appelé BAN2401, qui a montré son potentiel pour ralentir la perte de mémoire et réduire la plaque cérébrale qui peut conduire à la maladie d'Alzheimer. Mais les sociétés qui travaillent sur le médicament, Biogen et Eisai, ont été confrontées au scepticisme des scientifiques et des investisseurs.

Le mois dernier, Biogen et Eisai ont abandonné deux essais importants d'un autre médicament, l'aducanumab, car il ne semblait plus fonctionner.

"Le problème est que nous ne savons pas quel est le problème", a déclaré la neurologue Laura Boylan à Business Insider en mars.

Sans une meilleure compréhension de la cause de la maladie d'Alzheimer, il paraît peu probable que des traitements efficaces voient le jour de si tôt. 

Version originale : Aria Bendix/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Bill Gates met en garde contre cette technologie scientifique de pointe à laquelle personne ne prête attention et qui pourrait aggraver les inégalités

VIDEO: Ce distributeur automatique de voitures permet de tester un véhicule avant de l'acheter