Une dose de vaccin Pfizer ou AstraZeneca réduirait jusqu'à 50% la propagation du virus au sein d'un foyer

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Une dose de vaccin Pfizer ou AstraZeneca réduirait jusqu'à 50% la propagation du virus au sein d'un foyer
Une première dose de vaccin réduit déjà les risques de transmissions. © Insider

Selon une nouvelle étude, une seule dose du vaccin Covid-19 de Pfizer ou d'AstraZeneca réduit jusqu'à 50% la propagation du coronavirus au sein d'un foyer. Les personnes ayant reçu une dose de l'un ou l'autre des vaccins avaient entre 40 et 50% moins de risques de transmettre le virus aux personnes de leur foyer, 21 jours après l'injection, par rapport à celles qui n'avaient pas été vaccinées du tout, indiquent les auteurs de l'étude de Public Health England dans un article publié mercredi.

La protection est apparue environ 14 jours après la vaccination, avec des niveaux de protection similaires quel que soit l'âge, a indiqué le PHE dans un communiqué de presse. Les deux vaccins — l'un fabriqué par Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, l'autre par AstraZeneca et l'Université d'Oxford — sont des vaccins à deux doses.

À lire aussi — Voici le temps nécessaire pour être exposé au Covid-19 en intérieur selon cet outil du MIT

Le virus est très susceptible de se propager d'une personne à l'autre au sein d'un foyer. Le PHE a déclaré qu'il s'attendait à des résultats similaires dans d'autres environnements à haut risque, tels que les logements partagés et les prisons.

"Non seulement les vaccins réduisent la gravité de la maladie et préviennent des centaines de décès chaque jour, mais nous constatons maintenant qu'ils ont également un impact supplémentaire sur la réduction des risques de transmission du Covid-19 à d'autres personnes", a déclaré Mary Ramsay, directrice du PHE, dans un communiqué. L'étude n'a pas encore été examinée par des experts.

Jusqu'à présent, plus de 33 millions de Britanniques ont reçu une dose de vaccin, selon les chiffres du gouvernement. Aux États-Unis, plus de 141 millions de personnes ont reçu une seule dose de vaccin contre le Covid-19, selon les centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC — Center for Disease Control and Prevention). Le vaccin de Pfizer est autorisé aux États-Unis, mais pas celui d'AstraZeneca.

La transmission du virus au cœur des recherches sur les vaccins

Les chercheurs ont examiné 57 000 contacts de personnes ayant reçu un vaccin Covid19, et les ont comparés à un groupe de près d'un million de contacts de personnes non vaccinées. Étant donné que les chercheurs n'ont examiné que les cas confirmés en laboratoire, il n'a pas été possible de conclure que les vaccins empêchent les personnes de propager le Covid-19 asymptomatique.

Le Dr Peter English, consultant retraité dans le domaine du contrôle des maladies transmissibles, a déclaré dans un communiqué que les auteurs avaient peut-être sous-estimé l'efficacité des vaccins dans la prévention de la transmission, car les contacts de la personne vaccinée auraient pu attraper le Covid-19 d'une autre personne. "Cette étude montre que même si les personnes vaccinées sont infectées, elles sont considérablement moins susceptibles d'être infectieuses et de transmettre l'infection à d'autres personnes", a-t-il ajouté.

Une étude britannique rapportée par Insider jeudi a montré qu'une seule dose du vaccin de Pfizer ou d'AstraZeneca réduisait globalement de plus de 65% les infections symptomatiques et asymptomatiques à coronavirus.

Deborah Dunn-Walters, présidente du groupe de travail Covid-19 de la British Society for Immunology et professeure d'immunologie à l'université du Surrey, a déclaré dans un communiqué que l'étude était bienvenue, mais qu'il restait encore beaucoup à apprendre sur la manière dont les vaccins contre le Covid-19 affectent la transmission. "Il est toujours très important que nous recevions tous deux doses du vaccin contre le Covid-19 pour nous assurer que nous recevons la protection optimale et la plus durable, à la fois pour nous-mêmes et pour nos communautés", a-t-elle ajouté.

Version originale : Dr. Catherine Schuster-Bruce/Insider

À lire aussi — Les 10 pays qui ont injecté le plus de doses de vaccins dans le monde

Découvrir plus d'articles sur :