Publicité

Une nouvelle équipe du Pentagone va enquêter sur les Ovnis signalés par les soldats

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Une nouvelle équipe du Pentagone va enquêter sur les Ovnis signalés par les soldats
Une photo de GIMBAL, l'une des trois vidéos publiées par le Pentagone montrant des phénomènes aériens non identifiés ou un OVNI. © Ministère américain de la Défense
Publicité

Le ministère de la Défense américain a annoncé mardi 23 novembre qu'une nouvelle équipe allait étudier les rapports concernant les Ovnis détectés par les membres des services. Le nouveau groupe de travail, le Airborne Object Identification and Management Synchronization Group, sera supervisé à la fois par l'armée et les agences de renseignement et reprend le travail qui incombait jusqu'alors à un groupe secret.

Cette annonce fait suite à la publication, en juin, d'un rapport dans lequel le Pentagone déclarait ne pas disposer de données suffisantes pour expliquer la totalité, sauf une, des 144 observations étranges signalées par le personnel militaire au cours des deux dernières décennies. Kathleen Hicks, secrétaire adjointe à la Défense, a déclaré que ces objets aériens non identifiés posaient un risque potentiel pour la sécurité des équipages aériens et soulevaient des problèmes potentiels de sécurité nationale.

À lire aussi — Le rapport américain très attendu sur les Ovnis n'explique toujours pas certains phénomènes aériens

Dans un communiqué, Kathleen Hicks a indiqué que le nouveau groupe sera supervisé par un conseil exécutif interagences composé du sous-secrétaire à la Défense chargé du renseignement, du directeur de l'état-major interarmées et d'autres hauts responsables.

Le nouveau groupe se concentrera sur les rapports concernant des objets dans l'espace aérien à usage spécial, qui comprend les zones d'opérations militaires, les champs de tir et les lieux restreints pour la sécurité nationale.

Le rapport de juin, publié par le bureau du directeur du renseignement national, a suscité l'inquiétude des membres du Congrès quant aux menaces potentielles de la Russie ou de la Chine. Cependant, les responsables gouvernementaux ont déclaré qu'il n'y avait aucune preuve de l'existence de technologies russes ou chinoises et que certaines des vidéos montraient des technologies considérées comme étant au-delà de leurs capacités, selon le New York Times.

Version originale : Abble Shull/Insider

À lire aussi — Voici pourquoi les extraterrestres ne sont pas encore entrés en contact avec nous (s'ils existent)

Découvrir plus d'articles sur :