Une nouvelle étude affirme que c'est bien l'astéroïde à l'origine du cratère de Chicxulub qui a causé l'extinction des dinosaures

"Jurassic World: Fallen Kingdom". Universal Pictures

Il y a 66 millions d'années, une météorite géante de 10 km de diamètre s'est abattue sur Terre, laissant une mémoire visible de son passage sous la forme du cratère de Chicxulub dans la péninsule du Yucatán (Mexique). À la même période, des volcans ont fait brusquement éruption et ont inondé une grande partie du subcontinent indien de coulées de lave, formant à terme les plateaux basaltiques du Deccan. L'un de ces deux événements est à l'origine de l'extinction de tous les dinosaures — sauf certaines espèces qui ont donné plus tard des oiseaux — et du début d'une nouvelle ère géologique caractérisée par le règne des mammifères.

Alors que deux études publiées en février 2019 dans Science avaient renforcé l'hypothèse du volcanisme, une nouvelle étude, parue ce jeudi 16 janvier 2020 dans cette même revue scientifique, affirme que c'est bien l'impact de l'astéroïde qui est responsable de cette extinction de masse. "Beaucoup de gens ont voulu faire valoir que l'impact et le volcanisme ont tous deux joué un rôle dans l'extinction. Et ce que nous voyons, c'est que ça n'en a pas l'air. C'est juste l'impact", a déclaré au New York Times Pincelli Hull, paléontologue et professeur de géologie à l'université Yale qui a dirigé ces recherches.

A lire aussi — On en sait plus sur les heures suivant l'impact de l'astéroïde qui a tué les dinosaures

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont fait une compilation des changements de températures globales de l'époque. Ils ont supposé que si les volcans avaient bien expulsé de grandes quantités de dioxyde de carbone comme la théorie le supposait, les températures devaient être relativement élevées lors de la crise. Mais le groupe de scientifiques a constaté que les températures étaient beaucoup plus basses au moment de l'extinction des dinosaures. Selon Pincelli Hall, les volcans avaient cessé de rejeter du CO2 dans l'atmosphère environ 200 000 ans avant la fin du Crétacé. Ce qui signifie que le réchauffement climatique causé par le dioxyde de carbone était déjà terminé au moment où la météorite géante s'est écrasée sur Terre.

La disparition brutale des dinosaures pourrait donc ne pas être causée par le volcanisme mais par la chute de la météorite géante. Selon une étude publiée dans PNAS en avril 2019, l'impact d'astéroïde — dit l'évènement de Chicxulub — aurait libéré une énergie équivalente à environ 40 000 arsenaux nucléaires américains en l'espace de quelques secondes, déclenchant une suite d'évènements terrifiants : tempêtes de feu à l'échelle mondiale, vents de la force d'ouragans sur des milliers de kilomètres, gigantesques tsunamis, glissements de terrain ou encore tremblements de terre sur toute la planète.

Mais cela ne signifie pas que le volcanisme n'a joué aucun rôle dans l'histoire. Bien que la météorite soit en majeure partie responsable de l'extinction des dinosaures, le volcanisme aurait provoqué un réchauffement climatique avant et après la grande extinction, ce qui aurait eu un impact sur le rétablissement de la vie après la chute de la météorite. Toutefois, les chercheurs de l'étude ne peuvent pas encore expliquer plus en détail ce phénomène.

"Je suis sûr que le débat va continuer à faire rage, car il y a des voix bien ancrées de chaque côté", a estimé Stephen Brusatte, un paléontologue spécialiste des vertébrés à l'Université d'Edimbourg qui n'a pas participé à l'étude, interrogé par le New York Times. Et d'ajouter : "mais il devient de plus en plus difficile de comprendre que l'astéroïde était innocent" dans l'histoire.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Des fossiles révèlent de nouveaux détails sur les minutes qui ont suivi l'impact de l'astéroïde qui a mis fin au règne des dinosaures

VIDEO: Un économiste nous dévoile l'impact macroéconomique que le Brexit pourrait avoir sur l'économie européenne