Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Une photo montre la comète Neowise, un météore et le mystérieux phénomène STEVE au même moment

Une photo montre la comète Neowise, un météore et le mystérieux phénomène STEVE au même moment
Une traînée de météores passe au-dessus de nous alors qu'une forte augmentation de la vitesse d'émission thermique (STEVE) danse près de l'aurore et que la comète Neowise est suspendue au-dessus du Manitoba, au Canada, le 14 juillet 2020. © Propriété de Donna Lach.

La comète Neowise — une boule de glace brillante avec deux traînées colorées — a été la vedette d'innombrables photos alors qu'elle sillonnait le ciel de l'hémisphère Nord la semaine dernière. Mardi 14 juillet 2020, trois phénomènes cosmiques l'ont rejointe, offrant un spectacle étonnant. L'image ci-dessus montre une météorite qui traverse le ciel en une fraction de seconde, une aurore verte qui scintille au-dessus de la comète Neowise, et des rubans violets qui semblent danser grâce à un mystérieux phénomène atmosphérique appelé "Strong Thermal Emissions Velocity Enhancement" (STEVE).

Cette photo fait partie des quelque 600 prises de vue que la photographe et agricultrice Donna Lach a réalisées mardi soir près de sa ferme dans le Manitoba, au Canada. Donna Lach est bénévole pour un projet scientifique citoyen appelé Aurorasaurus, financé par la NASA et la National Science Foundation, qui a découvert STEVE en 2016. Les aurores boréales apparaissent lorsque des particules chargées provenant du Soleil interagissent avec l'oxygène et l'azote de l'atmosphère terrestre, mais les origines de STEVE restent un mystère.

Les flèches pointent vers le météore (en haut), STEVE (à gauche), et la comète Neowise. Propriété de Donna Lach.

De là où se trouvait Donna Lach, les deux jeux de lumières colorées s'alignaient parfaitement avec l'apparition fugitive d'un météore — une roche spatiale se vaporisant dans l'atmosphère terrestre — tandis que la comète Neowise brillait à l'horizon.

La comète devrait se rapprocher de notre planète le 23 juillet, s'approchant à environ 102 millions de kilomètres. Mais les prochaines nuits — jusqu'à dimanche — pourraient être la meilleure occasion de la repérer dans le ciel. Après sa nouvelle envolée, Neowise ne reviendra pas dans le système solaire intérieur avant 6 768 ans.

Donna Lach a dit qu'elle avait d'abord tenté de capturer la comète à côté des aurores boréales.

"Les rapports prévoyaient des aurores boréales depuis quelques jours, donc j'étais prête à prendre en photo les deux", a-t-elle déclaré à Business Insider US. Elle ne s'attendait pas à voir STEVE ou le météore.

Elle a appliqué "une bonne couche de DEET" (un produit anti-moustique-, dit-elle, puis "est restée là à écraser les moustiques pendant des heures jusqu'à ce qu'il fasse enfin nuit".

À 23h30, la comète était située haut au-dessus de l'horizon et les aurores boréales scintillaient dans la moitié du ciel. Une heure et demie plus tard, les bandes verticales de STEVE sont apparues — loin de la comète, mais pas trop loin pour l'objectif grand-angle de son appareil photo.

"J'ai été ravie de voir que je pouvais saisir la portée de STEVE à Neowise", a déclaré Donna Lach. "Je n'arrivais pas à y croire quand j'ai capturé la longue météorite en une seule image. Je suis juste restée debout en souriant et en me disant "wow" à moi-même et aux bestioles dans le fossé."

Donna Lach a ajouté que ce décor scintillant lui a fait passer "une nuit épique que je n'oublierai jamais."

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Business Insider

A lire aussi — Ce time-lapse de la NASA montre 10 ans de la vie du Soleil

Découvrir plus d'articles sur :