Publicité

Une vaccination complète réduirait de moitié le risque de Covid long

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Une vaccination complète réduirait de moitié le risque de Covid long
La vaccination complète a permis de réduire ce risque de 47 %. © Unsplash/Emin Baycan
Publicité

Selon une vaste étude britannique, le fait d'être entièrement vacciné réduit de moitié le risque de développer des symptômes durables à la suite d'une infection au Covid-19, également appelée "Covid long". L'étude, publiée mercredi 1er septembre dans la revue à comité de lecture The Lancet Infectious Diseases, a utilisé les données de l'étude ZOE COVID, qui utilise une application pour suivre les symptômes du Covid-19 déclarés par plus de 4 millions de personnes au Royaume-Uni.

Elle a révélé que les personnes qui ont été infectées après avoir reçu deux doses de vaccin étaient 47 % moins susceptibles de présenter des symptômes du Covid-19 durant plus de 28 jours. La fièvre, la toux persistante, la perte de l'odorat et la fatigue étaient les symptômes durables les plus fréquemment signalés par les participants à l'étude, selon cette dernière.

À lire aussi — Covid-19 : les vaccinés guérissent plus vite du variant Delta, selon une étude

Sur environ un million de personnes entièrement vaccinées suivies dans l'étude, seulement 0,2 % ont développé une infection au Covid-19, et elles étaient environ deux fois plus susceptibles d'être asymptomatiques que celles qui n'étaient pas vaccinées, selon l'étude.

Des infections plus légères chez les personnes vaccinées

Cependant, le fait d'être partiellement vacciné — c'est-à-dire de n'avoir reçu qu'une dose sur un vaccin à deux doses — ne réduisait guère le risque de développer un Covid long, selon l'étude.

Celle-ci comprenait des données de décembre 2020 à début juillet 2021, une période au cours de laquelle le variant Alpha était dominant au Royaume-Uni avant la vague du variant Delta dans le pays. L'étude n'a pas ventilé les données sur les infections par variant.

Il a déjà été prouvé que les vaccins contribuent à protéger contre l'infection au Covid-19 et à réduire le risque de développer une maladie grave. Bien que des infections puissent se produire, elles ont tendance à être plus légères chez les personnes qui sont entièrement vaccinées.

"Les vaccinations réduisent massivement les chances de contracter un Covid long de deux manières", a déclaré le professeur Tim Spector du King's College de Londres, l'un des auteurs de l'étude, selon Sky News. "Tout d'abord, en réduisant le risque de tout symptôme de huit à dix fois, et ensuite en réduisant de moitié les chances qu'une infection se transforme en Covid long, si cela se produit."

Version originale : Marianne Guenot/Insider

À lire aussi — Ce variant sud-africain du Covid-19 présente des similitudes préoccupantes avec Delta

Découvrir plus d'articles sur :