L'équipementier automobile Valeo s'effondre en Bourse après avoir abaissé une 2e fois ses objectifs annuels

REUTERS/Heinz-Peter Bader

Valeo plonge à la Bourse de Paris, vendredi 26 octobre. L'équipementier automobile inquiète les investisseurs après avoir annoncé une nouvelle révision à la baisse de ses objectifs annuels, après l'avertissement sur ses résultats lancés fin juillet.

L'impact sur la croissance du groupe des nouvelles normes anti-pollution WLTP en Europe et de la chute du marché chinois "se poursuivra au quatrième trimestre", précise la direction dans un communiqué.

Pour l'ensemble de l'exercice 2018, elle table désormais sur:

  • une progression du chiffre d'affaires de l'ordre de 6% à taux de change constants, contre environ 9% précédemment;
  • une marge opérationnelle comprise entre 6,2% et 6,5%, contre une prévision légèrement inférieure aux 7,8% réalisés en 2017.
  • une génération de flux de trésorerie disponible (free cash flow libre) de 120 à 150 millions d'euros, contre un objectif proche des 278 millions de 2017.

A 9h38 ce matin, le titre Valeo chutait de 17,48%, après s'être effondré dès l'ouverture de la Bourse.

Cours de l'action Valeo à 9h38, vendredi 26 octobre 2018. Investing

>>>> Découvrez l'univers Business Insider France sur Instagram <<<<

Dans sa roue, les actions des équipementiers tricolores Faurecia et Plastic Omnium plongent respectivement de 7,29% et 7,38% à 10h08.

Au cours d'une téléconférence de presse, le PDG de Valeo, Jacques Aschenbroich, a déclaré qu'il lui était à ce jour impossible de prévoir quand le marché automobile chinois allait redémarrer, rapporte Reuters.

En juillet, le groupe avait déjà mis en place "un plan d'action vigoureux" visant à réduire ses investissements de 100 millions d'euros par rapport à 2017, ainsi que ses coûts pour un montant équivalent. "Ces actions seront poursuivies, autant que nécessaire en 2019", indique la direction.

Au troisième trimestre, Valeo a enregistré un chiffre d'affaires de près de 4,49 milliards d'euros, en hausse de 4% en données publiées, mais en baisse de 1% à périmètre et taux de change constants.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les équipementiers automobiles plongent à la Bourse de Paris — ils seraient survalorisés

VIDEO: Voici ce que deviendrait la Terre sans sa Lune