Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les valeurs tech chutent à la Bourse de Paris après des craintes sur la croissance du secteur émises par Barclays

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les valeurs tech chutent à la Bourse de Paris après des craintes sur la croissance du secteur émises par Barclays
© Mandatory Credit: Dennis Schneidler-USA TODAY Sports

Le secteur de la tech s'affiche globalement en repli, ce jeudi 6 décembre 2018, à la Bourse de Paris et dans les autres places de marchés européennes.

Outre l'arrestation de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, au Canada, qui crée de l'incertitude et peut contribuer à rendre les investisseurs frileux sur les valeurs technologiques, la banque britannique Barclays a publié une note pessimiste sur l'évolution de l'activité dans le secteur.

Selon ses analystes, il y a un risque de ralentissement de la croissance en 2019 et en 2020. "Les prévisions de PIB mondiales et européennes ont été abaissées et cela aura un impact direct sur les budgets informatiques", préviennent-ils, rapporte Reuters qui a pu consulter cette note.

L'indice Stoxx européen des valeurs technologiques recule de 2,87%, à 10h17 ce jeudi.

Investing

"Comme il s'agit d'un secteur de fin de cycle, cette modération de la croissance n'aura un impact que sur la fin 2019 et aura un effet plus prononcé sur 2020", précise Barclays.

L'établissement financier a donc décidé de réduire ses estimations de bénéfice par action (BPA) pour le secteur de 3,6% pour l'an prochain et de 6,7% pour 2020.

Ses analystes estiment que les valeurs technologiques "continuent de se traiter avec une prime", en dépit de la correction générale des marchés observée depuis octobre et alors qu'elles avaient suivi la tendance baissière lors des précédents retournements des cours.

"L'histoire suggère donc qu'en cas de nouvelle correction de marché, les technologiques vont sous-performer, et c'est l'un des éléments sur lesquels nous nous appuyons pour adopter un positionnement plus défensif", ajoutent-ils.

Les entreprises tech françaises s'affichent en net repli à la Bourse de Paris. Atos perd ainsi de 4,20% et STMicroelectronics plonge de 5,01%.

Capgemini chute encore plus lourdement, de 6,85% à 96,18 euros. Il faut dire que Barclays a abaissé sa recommandation sur le titre, à "pondération en ligne" contre "surpondération" précédemment, avec une réduction de son objectif de cours à 106 euros contre 125 auparavant.

Investing
Découvrir plus d'articles sur :