Les ventes d'iPhones enregistrent leur plus forte baisse depuis 3 ans. Et l'obstination d'Apple à pratiquer des prix trop élevés en est la cause numéro 1

Les ventes d'iPhones enregistrent leur plus forte baisse depuis 3 ans. Et l'obstination d'Apple à pratiquer des prix trop élevés en est la cause numéro 1

Apple iPhone SE. Business Insider/Steve Kovach

Le refus d'Apple de produire un iPhone bon marché pour les consommateurs en Chine, en Inde et sur d'autres marchés émergents a entraîné la plus forte baisse de ses ventes en trois ans, selon les données de Gartner. Les ventes de smartphones ont ralenti pour presque tous les fabricants de téléphones au cours du quatrième trimestre, mais Apple a été le plus touché parmi les cinq plus grands fabricants de smartphones. Ce changement a conforté l'idée que Samsung surpasse Apple et se place comme la plus grande entreprise de smartphones au monde.

La plus grosse surprise fut Huawei, situé à la troisième place, qui malgré un coup de marteau vers la fin de l'année 2018, a réussi à augmenter ses ventes de téléphones et sa part de marché.

Voici les chiffres :

  • Apple a vendu 64 millions d'iPhones au quatrième trimestre, contre 73 millions au quatrième trimestre 2017.
  • Apple détient désormais une part de marché mondiale de 16%, contre 18% au quatrième trimestre 2017.
  • La Chine en est le principal coupable, la part de marché d'Apple étant tombée à 9% dans le pays.
  • Samsung a connu un léger ralentissement de ses ventes et détient une part de marché légèrement supérieure à 17%, en baisse par rapport à 18% en 2017.
  • Huawei a vendu 60 millions de téléphones au quatrième trimestre, contre 44 millions à celui de 2017.
  • Huawei représente désormais 11% du marché mondial des smartphones.

C'est la pire performance d'Apple depuis le premier trimestre de 2016, selon Gartner. Les chiffres concordent avec les données financières du premier trimestre d'Apple, qui montrent des ventes en baisse pour l'iPhone.

Selon Anshul Gupta, analyste chez Gartner, le problème est que Apple et Samsung attirent surtout les "acheteurs de remplacement", c'est-à-dire les personnes qui possèdent déjà un iPhone ou un smartphone Samsung et qui souhaitent passer à la version suivante.

Les nouveaux acteurs chinois attirent les premiers acheteurs de smartphones sur les marchés émergents tels que la Chine, l'Inde et l'Amérique latine, car ils proposent une gamme plus étendue de téléphones beaucoup moins coûteux que les iPhones.

"Il s'agit de téléphones basiques, qui coûtent environ 250 dollars (220 euros), ils continuent d'offrir un bien meilleur rapport qualité-prix pour un acheteur de smartphones", a déclaré Gupta à Business Insider UK. "Vous avez un super appareil photo, l'expérience est améliorée. Les gens continuent d'acheter ces appareils."

Cela suggère que des marques chinoises telles que Huawei et Oppo peuvent s'attendre à une croissance continue de leurs ventes dans un avenir proche.

Apple ne fabriquera sûrement pas d'iPhone bon marché dans le seul but d'augmenter ses ventes

L'iPhone 5C, l'une des tentatives d'Apple de faire un iPhone "bon marché". Flickr/Gadgetmac

Apple n'a sorti dans son histoire que deux iPhones "bon marché", l'infortuné iPhone 5C et le bien-aimé iPhone SE. Les deux modèles ne sont désormais plus disponibles chez Apple.

Selon Gupta, il est peu probable qu'Apple lance un iPhone considérablement moins cher pour attirer les consommateurs qui font attention à leur budget. "Ils ont toujours essayé de se concentrer sur la valeur ajoutée plutôt que sur la part de marché", a-t-il déclaré.

En d'autres termes, bien qu'Apple ne vende peut-être pas le même nombre de téléphones que les fabricants chinois, la société gagne tout de même plus d'argent par produit que ses concurrents, car l'iPhone coûte très cher.

"S'ils commençaient à se concentrer sur les smartphones bon marché, cela pourrait réduire le facteur d'aspiration associé à l'iPhone", a déclaré Gupta. "Ils apprécient certainement cette valeur premium".

Néanmoins, laisser les marques chinoises dominer en termes de reconnaissance et de fidélité n'est peut-être pas la meilleure idée. En refusant de séduire les consommateurs des marchés émergents, Apple ne cible pas les utilisateurs qui achètent leur tout premier smartphone — qui n'est donc pas l'iPhone.

Huawei, au contraire, réussit à séduire à la fois les consommateurs haut de gamme avec sa série P et les acheteurs qui font attention à leur budget avec la marque Honor.

"Huawei capitalise de la meilleure façon possible sur toutes ces tendances du marché", a déclaré Gupta. "Ils ont vraiment travaillé dur au cours des trois ou quatre dernières années pour améliorer la visibilité de leur marque. Ils sont respectables sur le marché européen".

Version originale : Shona Ghosh/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple a discrètement éliminé de sa gamme 4 anciens modèles d'iPhones — dont les dernières versions qui avaient une prise jack

VIDEO: La championne du monde de foot freestyle est française — on vous la présente

  1. Thanks for the good writeup. It actually was a leisure account it.
    Glance complicated to more brought agreeable
    from you! By the way, how can we communicate?

Laisser un commentaire