Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L’accord sur le programme nucléaire de l’Iran profite largement à un constructeur automobile français

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L’accord sur le programme nucléaire de l’Iran profite largement à un constructeur automobile français
© REUTERS/Jorge Adorno

Le Groupe PSA a fait état mercredi d'une accélération de ses ventes mondiales à 3,146 millions de véhicules (+5,8%), repassant la barre des trois millions pour la première fois depuis la crise de 2012.

La performance de la marque Peugeot en Europe et en Iran a éclipsé les difficultés persistantes du groupe en Chine.

Sans la réintégration dans les comptes des 233.000 véhicules fabriqués en Iran sous licence Peugeot, les ventes chuteraient de 2%.

En fait, le constructeur français peut remercier les négociateurs internationaux qui ont conclu à l'été 2015 un accord sur le programme nucléaire de Téhéran, après 12 ans de discussions.

Entré en vigueur au début de l'année 2016, cet accord a permis la réouverture du marché iranien, jusque-là soumis à des sanctions internationales, pour de multiples secteurs comme l'alimentaire, l'informatique ou l'automobile.

Concrètement, dans le sillage de cet accord, les ventes du groupe PSA dans la région Moyen-Orient et Afrique ont bondit de plus de 200.000 unités (+112,80%),

La marque Peugeot a également tiré son épingle du jeu avec une hausse de 12,27% de ses ventes mondiales grâce à l'arrivée de nouveaux SUV dans le cadre du renouvellement de sa gamme.

En revanche, les ventes ont chuté de 15,98% en Asie du Sud-Est et en Chine, devenue ultra-concurrentielle. La France redevient ainsi le premier marché de PSA.

Le constructeur automobile prévoit une hausse supplémentaire de 15% d'ici à 2021.

La marque Citroën, engagée dans un délicat repositionnement avec l'audacieuse C4 Cactus, doit pour sa part augmenter ses volumes mondiaux d'environ 30% entre 2015 et 2021.

Découvrir plus d'articles sur :