Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Vertigineux ou insolites, voici les 14 trains touristiques à prendre cet été

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le petit train d'Artouste chemine à plus de 1 900 mètres d'altitude. © France64160/Wikimedia Commons

Loin des pointes de vitesse du TGV, qui permet de relier Lille à Marseille en cinq heures, il est de ces lignes qui roulent dix fois moins vite, transportant le passager peu pressé par monts et par vaux. Des voyages d'un point A à un point B qui sont une aventure en soi, à bord d'un matériel roulant qui est lui-même une attraction touristique. En France, ce sont quelque 1 200 km de voies ferrées qui sont exploitées par des lignes de chemins de fer touristiques et qui accueillent 3,7 millions de touristes par an, selon l'UNECTO, la fédération des chemins de fer touristiques et des musées à caractère ferroviaire.

Locomotives à vapeur, autorails, trains à crémaillères… le réseau des trains touristiques français est varié, aussi bien du point de vue des matériels roulants que des paysages traversés. L'UNECTO indique que le parcours moyen des lignes est de 15 à 20 km et que "100% du matériel ferroviaire historique en état de marche est conservé par les adhérents de l'Unecto", qui regroupe par ailleurs 90 des 100 chemins de fers touristiques. Des équipements historiques, parfois plus que centenaires, sur lesquels veillent avec attention des passionnés du rail, mémoires du patrimoine ferroviaire français.

À lire aussi — Vacances d'été : 16 destinations européennes accessibles directement en train depuis la France

Alors que l'année 2021 a été labellisée "année européenne du rail", de la baie de Somme aux Alpes, de la frontière franco-suisse au massif pyrénéen, voici une dizaine de trains touristiques qui accueilleront les touristes cet été, pour des voyages hors du temps et des sentiers battus.

Le chemin de fer de la Baie de Somme — Hauts-de-France

C. Masse/CFBS

Ce train à vapeur, géré par une association, emprunte l'ancien Réseau des Bains de mer, inauguré en 1887 et abandonné en 1972. Plusieurs parcours, de 35 minutes à 1h30, permettent de longer les paysages côtiers, mais aussi des marais et des champs, de Cayeux-sur-Mer au Crotoy, en passant par Noyelles-sur-Mer et Saint-Valéry-sur-Somme, soit 27 kilomètres au total, à une vitesse de 25 km/h. Le réseau est accessible en correspondance avec la ligne Paris-Boulogne-Calais.
Plus d'informations : Chemin de fer de la Baie de Somme

Le chemin de fer de la Vendée — Pays de la Loire

Chemin de fer de la Vendée

De Mortagne-sur-Sèvres aux Herbiers, le chemin de fer de la Vendée parcourt 22 kilomètres à 30km/h à l'aide d'une locomotive à vapeur et traverse trois vallées. L'idée d'un chemin de fer touristique remonte à 1979 et la ligne, ainsi que le matériel, son entretien et sa restauration, sont gérés par une association. Celle-ci propose également un voyage gastronomique à bord de deux authentiques voitures-restaurant de la Compagnie internationale des wagons-lits.
Plus d'informations : Chemin de fer de la Vendée

Le Coni'fer — Bourgogne-Franche-Comté

Coni'fer

Le train touristique du Haut Doubs parcourt les 8 kilomètres qui séparent la gare des Hôpitaux-Neufs de l'arrêt de Fontaine Ronde à la vitesse de 15-20 km/h, en locomotive à vapeur ou à diesel (en fonction de la saison). Ce tronçon, qui fait l'objet d'un prolongement de 3 kilomètres, faisait partie de la ligne franco-suisse Pontarlier-Vallorbe, mise en service en 1875 et progressivement fermée entre 1969 et 1975 — avant la reprise d'une exploitation touristique en 1994. L'association dispose également d'un wagon-restaurant, héritier de l'ère de l'Orient Express.
Plus d'informations : Coni'fer

Train jaune et Train rouge — Occitanie

Cramos/Wikimedia Commons

Achevée en 1927, la ligne du Train jaune, dans les Pyrénées catalanes, permet de traverser 21 gares, entre Villefranche-de-Conflent (427 mètres) et Latour-de-Carol (1 232 mètres), en passant par Font Romeu, soit 63 kilomètres, à 30 km/h en moyenne, par un système de traction électrique. Le tronçon passe par 19 tunnels, ainsi que deux ponts au-dessus du vide. Quant au Train rouge, il chemine d'Axat à Rivesaltes, soit 60 kilomètres en autorail ou en train à découvert. Géré par l'association du Train du pays cathare et du Fenouillèdes, il traverse viaducs, plateaux désertiques, vignobles, forêts…
Plus d'informations : Train jaune, train rouge

Le train des Merveilles et le train des Pignes — Provence-Alpes-Côte-d'Azur

GECP/Train des Pignes

Exploité par la SNCF sur le tronçon Nice-Tende, le train des Merveilles dessert notamment la bien-nommée vallée des Merveilles, qui recèle entre autres un site de gravures préhistoriques. Suite aux dégâts occasionnés par la tempête Alex, la SNCF a décidé de rendre le trajet gratuit jusqu'à la fin du mois de septembre. En partant de Nice par le train de 9h15, les voyageurs pourront profiter d'un voyage commenté par une guide-conférencière.
En se dirigeant plutôt vers l'Ouest, le voyageur pourra également emprunter le train des Pignes, de Nice à Dignes-les-Bains, exploité par la région Sud-Provence-Alpes-Côte-d'Azur, une ligne finalisée en 1911. Une association gère un tronçon de 20 kilomètres, entre Annot et Puget-Théniers, qui peut être réalisé en train à vapeur.
Plus d'informations : Train des Merveilles, train des Pignes à vapeur

À lire aussi — Revivez 40 ans de TGV en 10 événements et anecdotes

Le train des Gorges de l'Allier — Auvergne-Rhône-Alpes

Lunon/Wikimedia Commons

"Au plus près de l'Allier", le train touristique des Gorges de l'Allier relie les gares de Langeac et Langogne à 30 km/h et ralentit à 10 km/h "à l'approche des plus beaux sites". Ce tronçon est l'héritier d'un projet lancé il y a plus de 150 ans : la ligne des Cévennes avait pour ambition de relier Paris à Marseille de la manière la plus directe possible — en passant par le massif Central et donc les Gorges de l'Allier. La topographie de la région a nécessité de nombreux ouvrages d'art (tunnels, ponts…), plus de 171 au total. Le voyage se fait à bord d'une locomotive diesel et du matériel déclassé de la SNCF.
Plus d'informations : Train des gorges de l'Allier

Le train du Vivarais — Auvergne-Rhône-Alpes

Celeda/Wikimedia Commons

La ligne du train de l'Ardèche a été édifiée entre 1886 et 1890, entre Tournon-sur-Rhône et Lamastre, le long de la vallée du Doux. Le tronçon de 28 kilomètres est traversé à 25 km/h par des locomotives à vapeur "spécialement conçues" pour cette ligne, construites entre 1903 et 1932. Quant aux voitures de passagers, la plus ancienne, originaire de Bretagne, date de 1891, d'autres proviennent des réseaux ferrés suisses. L'association propose également des trajets en autorails.
Plus d'informations : Train du Vivarais

Le chemin de fer du Haut-Quercy — Nouvelle-Aquitaine

Lieutenant Crowe /Wikimedia Commons

Géré par une association depuis le début des années 1990, le chemin de fer touristique du Haut Quercy est l'héritier de l'ancienne ligne Bordeaux-Aurillac, construite entre 1880 et 1884. Dans l'entre-deux-guerres, elle a notamment servi à l'expédition de truffes du marché de Martel, lui conférant le surnom de "Truffadou". L'association est propriétaire d'un tronçon de 8 kilomètres et en exploite 6,5 kilomètres, entre Martel et Saint-Denis-lès-Martel, avec des locomotives à vapeur et diesel. Un voyage panoramique en corniche dans la vallée de la Dordogne.
Plus d'informations : Chemin de fer du Haut Quercy

Le Trinighellu — Corse

Gerd Bergauer/Wikimedia Commons

D'une longueur totale de 232 kilomètres, le chemin de fer corse forme un Y, d'Ajaccio à Bastia, avec un embranchement pour rejoindre Calvi par les plages de la Balagane. Le premier tronçon, entre Bastia et Corte, fut inauguré en 1888. Le pont Eiffel du Veccio, classé monument historique, a été mis en service en 1892. Particularité du réseau : il est constitué d'une voie unique, ce qui implique que les trains ne peuvent croiser ailleurs qu'en gare. Doté de 16 gares et 49 haltes, le Trinighellu ("petit train") traverse 59 viaducs et 57 tunnels, construits pour adapter la voie au relief corse.
Plus d'informations : Chemins de fer de la Corse

Train à vapeur des Cévennes

Georges Seguin/Wikimedia Commons

D'Anduze à Saint-Jean-du-Gard, au nord de Montpellier, le Train à vapeur des Cévennes parcourt un trajet de 13 kilomètres à 30 km/h. La ligne initiale fut inaugurée en 1909, avant d'être fermée en 1971 — la ligne touristique a été lancée en 1982. Viaducs et tunnels constituent le parcours, qui se traverse en une quarantaine de minutes. Le train marque entre autres un arrêt à la Bambouseraie des Cévennes, un jardin botanique qui abrite une forêt de bambous géants.
Plus d'informations : Train à vapeur des Cévennes

Massif du Mont-Blanc — Auvergne-Rhône-Alpes

Florian Pépellin/Wikimedia Commons

Le projet initial du tramway du Mont-Blanc, dont la construction a débuté en 1906, paraît insensé : mener les voyageurs jusqu'au sommet de la plus haute montagne d'Europe occidentale (4 808 mètres). Une ambition stoppée par des coûts trop importants, des difficultés techniques et la Première Guerre mondiale. Ouvert en 1913, le train à crémaillère est doté de trois motrices différentes, Anne, Jeanne et Marie, qui se relaient pour embarquer les passagers à la gare du Fayet (580 mètres) et les dépose, en été seulement, au Nid d'Aigle, à 2 372 mètres d'altitude, point de départ de l'ascension du Mont-Blanc par la voie classique.
Un autre train à crémaillère circule dans la vallée de Chamonix, le train du Montenvers, dont le parcours de 5,1 kilomètres à flanc de montagne emmène en une vingtaine de minutes au site du Montenvers, qui offre un point de vue sur la mer de Glace.
Plus d'informations : Tramway du Mont-Blanc, train du Montenvers

Et aussi...

La traversée du Jura avec la ligne des Hirondelles ; le train de la Rhune, près de Biarritz ; le train d'Artouste qui monte à près de 2 000 mètres d'altitude ; l'autorail des années 1950 dans la vallée du Loir ; le train à crémaillère pour rejoindre le sommet du Puy-de-Dôme ; le train à vapeur en Auvergne ; le train forestier à vapeur d'Aberschviller, le train de la Mure en Isère, qui reprend du service après 11 ans d'arrêt ; et bien d'autres encore...

À lire aussi — Voici les lignes de train les plus longues du monde

Découvrir plus d'articles sur :