Victoria's Secret abandonne ses Anges en petites tenues, qui ne sont plus 'culturellement pertinents'

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Victoria's Secret abandonne ses Anges en petites tenues, qui ne sont plus 'culturellement pertinents'
Les mannequins Gisele Bündchen, Alessandra Ambrosio et Karlie Kloss font partie des anciens Anges de Victoria's Secret. © AP Photo/Francois Mori

Victoria's Secret abandonne ses Anges. Le géant américain de la lingerie a déclaré mercredi 16 juin qu'il s'associait à un groupe de femmes inspirantes, dont des militantes et des entrepreneuses, pour promouvoir une nouvelle image de marque et façonner son redressement. Ces femmes, parmi lesquelles figurent l'actrice et entrepreneuse indienne Priyanka Chopra Jonas et la joueuse de football professionnelle et militante pour l'égalité des sexes Megan Rapinoe, deviendront le visage et la voix de la marque, a annoncé Victoria's Secret.

Les Anges de Victoria's Secret sont synonymes de la marque depuis la fin des années 1990. Ces femmes, qui ont compté parmi elles certains des mannequins les plus célèbres du monde au fil des ans — Gisele Bündchen, Tyra Banks et Heidi Klum, pour n'en citer que quelques-unes — étaient le visage de Victoria's Secret à travers ses campagnes de marketing et ses défilés annuels.

À lire aussi — Plus de 100 mannequins signent une lettre ouverte au DG de Victoria's Secret pour dénoncer la 'culture de la misogynie, de l'intimidation et du harcèlement' au sein de l'entreprise

Le célèbre défilé de mode annulé en novembre 2019

Dans une interview accordée au New York Times publiée mercredi 16 juin, Martin Waters, PDG de Victoria's Secret, a déclaré que les Anges n'étaient pas "culturellement pertinents". À la fin des années 1990 et au début des années 2000, le défilé de Victoria's Secret a joué un rôle important dans la définition du "sexy". Plus récemment, il a été critiqué comme étant dépassé.

Ed Razek, longtemps chef du marketing de la société mère de Victoria's Secret, L Brands, était le cerveau du défilé. Il était considéré comme l'une des personnes les plus influentes du mannequinat au début des années 2000, contribuant à lancer la carrière de mannequins célèbres. Il a quitté ses fonctions en août 2019. Le défilé de mode a été annulé en novembre de la même année, un an après qu'il a fait des commentaires controversés sur la mise en vedette de modèles transgenres et "oversize".

Martin Waters a déclaré au Times que la refonte de la marque était attendue depuis longtemps. "Autrefois, la marque Victoria avait un seul objectif, qui s'appelait "sexy", a-t-il déclaré. Il a ajouté : "Je savais que nous devions changer cette marque depuis longtemps, nous n'avions simplement pas le contrôle de l'entreprise pour pouvoir le faire".

Version originale : Mary Hanbury/Insider

À lire aussi — Quand le 'féminisme washing' s'invite dans les entreprises

Découvrir plus d'articles sur :